Coup de théâtre à La Haye: Slobodan Praljak, un co-détenu de Gbagbo se suicide en plein procès

  • publié il y a : 10 mois
  • vues : 1512  
  • tags : théâtre - haye: - slobodan - praljak -  - co-détenu - gbagbo
Coup de théâtre à La Haye: Slobodan Praljak, un co-détenu de Gbagbo se suicide en plein procès
Slobodan Praljak s'est suicidé en avalant du poison

Hallucinante. Ainsi peut-on qualifier la scène qui s'est produite ce mercredi dans la salle d'audience du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) à La Haye. Un accusé s'est suicidé en plein procès alors que le tribunal venait de le condamner à 20 ans de prison.

Slobodan Praljak, 72 ans, ancien officier supérieur de l'armée croate, s'est suicidé ce mercredi en avalant le contenu d'une fiole dissimulée dans sa poche. «Praljak n'est pas un criminel ». « Je rejette votre verdict », s'est écrié l'accusé avant d'ingurgiter la substance. Accusé d'avoir ordonné la destruction d'un pont en novembre 1993, un acte qui a «causé des dommages disproportionnés à la population civile Musulmane» selon le juge, Slobodan Prajlak, qui avait fait appel, s'est vu dire que sa peine de prison de 20 ans pour de présumés crimes de guerre dans la ville bosnienne de Mostar était maintenue.

Clamant son innocence, l'accusé a avalé du « poison » en direct devant les cameras. L'audience a ensuite été suspendue et son avocat a affirmé que son client avait pris « du poison ». L'ex-haut responsable des forces croates de Bosnie « est mort dans un hôpital de La Haye après avoir bu du poison », a annoncé l'agence officielle croate Hina. Le décès a été annoncé par plusieurs médias croates, dont la chaîne privée N1 et les principaux quotidiens Jutarnji ListetVecernji List,avant d'être confirmé par Hina, qui cite une source proche de l'accusé.

«La salle d'audience 1 est une scène de crime» a déclaré le juge président Carmel Agius après l'annonce de la mort de l'accusé. Une enquête a par ailleurs été ouverte par la police néerlandaise. Toujours à La Haye, à côté du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie, c'est-à-dire à la Cour pénale internationale (CPI), se déroule le procès conjoint de l'ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, et de son ex-ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé accusé de «crimes de guerre, crimes contre l'humanité».

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité