Débâcle des Eléphants à la Can / Laurent Pokou à la cérémonie de Quinton Fortune :Il faut apprendre le civisme à nos joueurs

  • publié il y a : 1 an
  • vues : 880  
  • tags : eléphants - can 2013 - afrique du sud - laurent pokou - sport - actualités - société
Débâcle des Eléphants à la Can / Laurent Pokou à la cérémonie de Quinton Fortune :Il faut apprendre le civisme à nos joueurs
Le Sud-africain Quinton Fortune était sur les bords de la lagune Ebrié, dans le cadre d'une visite initiée par l'entreprise DHL Côte d'Ivoire. C'était le lundi 18 février 2013, à l'hôtel Pullman, au Plateau, à l'occasion d'une cérémonie en honneur à l'ancien joueur de Manchester United (Angleterre). Laurent Pokou, figure emblématique du football ivoirien, invité à cet évènement, a saisi l'occasion pour exprimer son indignation face à l'élimination prématurée des Eléphants à la Can 2013.

L'homme d'Asmara est très remonté, après la cinquième débâcle successive des Eléphants à une Coupe d'Afrique des Nations (Can). Laurent Pokou a soutenu, comme bon nombre d'Ivoiriens, que Drogba et ses coéquipiers ne se donnent pas véritablement au cours des Can. « Pour te battre, il faut que l'adversaire soit au-dessus de toi !», dira-t-il. Puis de renchérir : « Nos joueurs ne savent pas que, quand ils portent le maillot, c'est le drapeau du pays. C'est le symbole de la nation. Le drapeau c'est notre fierté. C'est comme un militaire qui va au front et qui va pour mourir. Il faut qu'on apprenne le civisme à nos joueurs ». Laurent Pokou affirme, toutefois, que la sortie prématurée des pachydermes à la Can 2013, ne l'a pas surpris. « Quelque chose me disait que la Can 2013 allait capoter. Malgré cette élimination, on est 12ème au plan mondial. Je me demande comment ils font ces classements », s'est-il interrogé. Selon Laurent Pokou, le problème de l'équipe nationale ne date pas d'aujourd'hui. « Quand c'est mauvais, ayons le courage de dire que c'est mauvais. Quand on parle de l'équipe nationale, on pense qu'on est pas Ivoirien », a-t-il martelé. L'auteur de 14 buts en deux Coupe d'Afrique des Nations n'a pas fait que critiquer. Il a fait des propositions pour redynamiser le football ivoirien. Pour LP (comme l'appelle affectueusement des fans), il faut désormais mettre l'accent sur les équipes locales afin d'avoir des joueurs locaux capables d'être à la hauteur au cours des compétitions internationales. C'est la raison pour laquelle, il souhaite que les centres de formation travaillent pour les clubs nationaux. Laurent Pokou propose que la majorité des joueurs formés dans les centres puissent jouer d'abord dans le championnat national.

Quinton Fortune raconte sa carrière de footballeur
L'invité de DHL Côte d'Ivoire, Quinton Fortune, s'est félicité de cette visite sur les bords de la lagune Ebrié. L'ex-attaquant de Manchester United, à travers des taquineries et les nombreuses prises de by Text-Enhance''>photos avec hommes et femmes présents à l'évènement, a traduit sa joie d'être sur la terre d'Ebrunie. L'occasion était toute trouvée pour l'ancien joueur des Bafana Bafana d'Afrique du Sud d'exprimer sa passion pour le football. Une passion, dira-t-il, qui a démarré depuis son enfance. Quinton Fortune a raconté avec émotion son premier match avec Manchester United, en 1999. Rencontre au cours de laquelle, il a inscrit son premier but. Quinton Fortune a fait savoir qu'il est un homme heureux parce qu'ayant réalisé son rêve, celui qui était de jouer au football et devant sa mère et son père, présents dans la tribune. Il se réjouit également d'avoir côtoyé au cours de sa carrière ses idoles dans le football. Entre autres, il a cité le Brésilien Ronaldo, le Portugais Luis Figo, les Français Marcel Dessailly et Laurent Blanc. La cérémonie a été meublée par la présentation d'une vidéo retraçant les grands moments de la carrière du joueur.

R.Dibi

L'intelligent d'Abidjan

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité