Marley Aké, la Pépite ivoirienne dans les pas de Drogba

  • publié il y a : 23 jours
  • vues : 1351  
  • tags : marley - pépite - ivoirienne - drogba - actualités - sport - presse nationale
Marley Aké, la Pépite ivoirienne dans les pas de Drogba
Si le Nigeria se targue d'avoir Tamy Abraham (7 buts 4 matches Chelsea), la Guinée -Bissau s'honore d'Ansu Fati (16 ans FC Barcelone et néo-espagnol), la Côte d'Ivoire elle, peut rêver avec Marley Aké (18 ans. 6 buts en 4 matches avec l'Olympique de Marseille).
En effet, le jeune ivoirien (né en France de parents Ivoiriens) connait un merveilleux début d'exercice 2019- 2020. Arrivé il y a seulement une saison au sein de la réserve phocéenne, le milieu offensif ivoirien a réussi à décrocher son premier contrat professionnel cet été.
Et même s'il n'a pas encore fait ses premiers pas dans l'équipe première marseillaise, Aké frappe à grands coups. Car il fait déjà feu de tout bois en réserve avec 6 buts (2e meilleur buteur) en 4 matches de National 2.
Un buteur dans l'âme comme Didier Drogba
Grand fan de Didier Drogba, l'ex buteur et capitaine des éléphants qui a écrit les heures de gloire de l'Olympique de Marseille, Marley Aké marche bien sur ses pas. Attaquant de couloir (gauche), le jeune espoir partage bien des similitudes avec le 4e meilleur joueur du monde (2006). Fort technique mais loin du fin dribleur, le joueur formé à Montpellier est obsédé par le but. « C'est un attaquant malin qui trouve les bons intervalles et sent très bien les coups. Il est souvent à la réception des centres, ce qui lui vaut de se trouver en situation de marquer, et c'est ce qu'il fait en ce moment. Il est opportuniste, intelligent dans le jeu et techniquement au-dessus de la moyenne. C'est un profil qu'on ne trouve pas souvent dans les équipes de jeunes. Un vrai attaquant dans l'âme, attiré par le but », explique Bastien Cordoleani, un spécialiste des jeunes marseillais. Des qualités qui ont séduit André Villas-Boas, le manager de l'OM et son adjoint Ricardo Carvalho.
Une ascension express
Libéré par le centre de formation de Montpellier, Marley se met en lumière à l'AS Béziers avant de taper dans l'oeil des recruteurs marseillais et atterrir sous la cannebière la saison dernière.
Grand acteur du maintien de la réserve olympienne en CFA l'exercice écoulé, l'ivoirien auteur d'une grosse fin de saison se voit récompenser d'un premier contrat professionnel cet été. Un rêve d'enfant dont il en revient pas. « C'est du bonheur, le résultat de beaucoup de sacrifices et de travail. Quand j'allais voir les matches au Vélodrome avec mon père et mon tonton, je n'imaginais jamais pouvoir y jouer un jour » s'est-il réjoui au soir de la signature avant de se projeter sur les futurs challenges.
« Maintenant, j'ai tout de suite envie d'entrer sur le terrain et montrer ce que je sais faire. Je suis milieu offensif, mais j'aime jouer sur le côté gauche, c'est là où je me sens le mieux. Je vais tout donner pour m'imposer, et si j'ai l'opportunité de jouer, je la saisirai », espère-t-il.
Pour sûr, Marley Aké dont le patronyme est cité régulièrement par les observateurs du football à chaque rencontre de l'Olympique de Marseille ne tardera pas à apparaître dans la ligue 1 française. L'heure pour la Côte d'Ivoire de découvrir une de ses futures perles.

source : sport-ivoire.ci    |    auteur : Lebéni KOFFI

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité