Football Eléphants de Côte d'Ivoire : Plusieurs sélectionneurs à l'affût, Sidy Diallo observe Voici le sélectionneur du ministre François Albert Amichia

  • publié il y a : 10 mois
  • vues : 1925  
  • tags : football - eléphants - d'ivoire - plusieurs - sélectionneurs - l'affût - 
Football Eléphants de Côte d'Ivoire : Plusieurs sélectionneurs à l'affût, Sidy Diallo observe Voici le sélectionneur du ministre François Albert Amichia
S'il ne s'est pas encore prononcé officiellement sur le sujet, le président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Augustin Sidy Diallo, observe en ce moment les appels du pied de plusieurs sélectionneurs qui ont manifesté leur intérêt pour les Eléphants de Côte d'Ivoire.

Depuis le dimanche 29 janvier 2017, date de la démission de Michel Dussuyer, les Eléphants de Côte d'Ivoire n'ont plus de sélectionneur. Ce n'est pas que le Président Sidy Diallo n'y songe pas. Mais instruit par les précédentes expériences, le président de la FIF prend son temps et observe les « gesticulations » des différents techniciens.

Selon nos sources, des entraîneurs portugais s'échauffent dans l'antichambre. Il s'agit de Carlos Queiroz, entraîneur de la sélection iranienne depuis 2011, passé sur le banc de l'Afrique du Sud de 2000 à 2002, avant d'entraîner des clubs comme Manchester United et Real Madrid.

Son compatriote Paulo Duarte, médaillé de bronze avec les Etalons du Burkina Faso à la CAN 2017, qui avait postulé en 2015 pour le poste de sélectionneur des Eléphants de Côte d'Ivoire reviendrait à la charge.

Tout comme le Serbe Rajevac Milovan. Ce dernier connait bien l'Afrique pour avoir entraîné le Ghana et tout récemment l'Algérie. Il a envie de revenir sous les tropiques.

Quant au Français Hervé Renard qui a conduit les Eléphant au sacre continental à la CAN 2015, il regrette son départ et a récemment fait indirectement un appel du pied aux responsables de la Fédération en faisant des aveux au confrère L'Equipe : « J'ai décidé de quitter les Eléphants en 2015 pour me prouver que je pouvais réussir en Europe. Mais je n'ai pas peur de dire que c'était une erreur. Pour être honnête, j'y ai même très souvent pensé après mon départ de Lille. Ça me servira de leçon ». Décryptage : Hervé Renard veut réparer son erreur en revenant sur le banc des Eléphants.

Pendant que les entraîneurs se bousculent pour le contrôle l'encadrement technique de la sélection ivoirienne, le Président de la FIF, Augustin Sidy Diallo se tait. A l'image d'un fauve blessé qui panse ses plaies dans sa tanière, le président de la FIF, après la débâcle de la CAN 2017, a rangé sa langue dans sa poche. Il communique peu ou presque pas sur la question du successeur de Michel Dussuyer alors que les Eléphants seront sous le feu des projecteurs le vendredi 24 mars 2017, à l'occasion du match amical Russie-Côte d'Ivoire à Krasnodar, dans le sud de la Russie.

Voici le sélectionneur du ministre François Albert Amichia

Avant le choix du nouvel entraineur, des sportifs ivoiriens et non des moindres ont donné leurs avis sur le profil du futur sélectionneur des Eléphants. Du ministre des sports François Albert Amichia au sportif lambda, chacun s'est prononcé sur le sujet.

Pour le ministre de tutelle, le sélectionneur des Eléphants doit être un fin psychologue : « Je pense qu'en plus d'un entraîneur technique, il nous faudrait un entraîneur psychologique, mental ou si vous voulez, un accompagnateur qui puisse montrer à nos enfants qu'ils sont des joueurs de valeurs qui doivent jouer sur leurs valeurs ».

Le ministre des sports pense que la Côte d'Ivoire a « les individus qu'il faut » et qu'il revient au sélectionneur-psychologue de « construire une équipe ».

S'il n'a pas voulu se prononcer sur le sexe des Anges, à savoir un technicien local ou expatrié, certains sportifs souhaitent voir un sélectionneur local à la tête des Eléphants.

C'est le cas du président du Sporting Club de Gagnoa, Yssouf Diabaté. Revenant sur la débâcle des Eléphants à la CAN, il a dit : « Je pense que la Fédération doit tirer les leçons de cette débâcle. A l'avenir, elle gagnerait à sélectionner des joueurs locaux comme l'a fait la République démocratique du Congo. Tous les joueurs de la RDC viennent pour la plupart du TP Mazembe », a confié le jeune président du Sporting Club au confrère Le Patriote, avant d'indiquer le choix du sélectionneur idéal à la FIF : « Je demande à la Fédération de choisir un entraîneur local pour entrainer l'équipe nationale. Je pense notamment à Alain Gouaméné et Amani Yao. Ce sont des entraîneurs qui ont fait leurs preuves. Ils sont très bien placés pour diriger notre équipe nationale », a indiqué Yssouf Diabaté.



source : Linfodrome

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité