Eléphants: Comment Hervé Renard avait maîtrisé l'environnement en 2015

  • publié il y a : 2 mois
  • vues : 551  
  • tags : eléphants: - comment - hervé - renard - avait - maîtrisé - l'environnement
Eléphants: Comment Hervé Renard avait maîtrisé l'environnement en 2015

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

Les Eléphants de Côte d'Ivoire ont été champions d'Afrique 2015 en Guinée Equatoriale avec Hervé Renard. Si le sacre continental des Eléphants reposait sur la qualité de son effectif, il est à noter que la maîtrise de l'environnement et le charisme de l'ex-entraineur des Eléphants a été d'un apport extrêmement important. Voyons comment Hervé Renard a pu imposer un environnement favorable à une bonne prestation. Une compétition ne se gagne pas seulement. Il y a aussi les vestiaires et surtout l'environnement. Hervé Renard l'avait si bien compris qu'il a d'abord mis fin aux nombreux folklores autour de la sélection. Il a fait comprendre à tous ceux qui tournent autour de la sélection que chacun avait son rôle et devrait le jouer. Ainsi le président Sidy Diallo et ses collaborateurs de la Fif étaient gentiment interdits d'assister aux regroupements et entrainements de l'équipe. Ce rôle, l'ex-entraineur l'avait signifié gentiment au président de la Fif, revenait à lui et à son staff. Cela a permis au staff technique des Eléphants de travailler dans la grande quiétude. Outre cette fermeté, Hervé Renard a établi un dialogue entre lui et ses poulains dans une ambiance où chacun se sentait véritablement impliqué pour la cause commune. Hervé Renard a favorisé au sein du groupe, un dispositif qui a permis aux cadres de l'équipe de jouer un rôle important dans l'encadrement des plus jeunes. Ainsi, Kolo Touré, hors du terrain, était le véritable capitaine des Eléphants. Après chaque rencontre, il amenait ses jeunes coéquipiers à rester concentrés pour le match suivant. L'ex-défenseur d'Arsenal et de Liverpool a su entretenir l'esprit de solidarité au sein du groupe. Un esprit fortement ressenti dans le collectif des Eléphants sur le terrain. Barry Copa a été une belle illustration de cet esprit d'équipe. Lui qui, sur le banc de touche, ne manquait pas de donner de la voix à son jeune coéquipier Gbohouo à partir du banc de touche. Les Eléphants ont su dominer leur ego pour donner l'image d'une équipe soudée et solidaire. Cet esprit a bien valu son pesant d'or dans le sacre continental. Aujourd'hui, les Eléphants, version Michel Dussuyer, réunissent-ils tous ces atouts pour aller rééditer l'exploit de 2015. Comme Hervé Renard, Michel Dussuyer a-t-il le charisme nécessaire pour faire librement son job ? Déjà une première ingérence a été signalée lors de la liste des 23 où Sidy Diallo aurait imposé le jeune Pépé Nicolas à la place de Diarrassouba Viera. Si une telle injonction est confirmée, l'on craint pour le coach des Eléphants de n'avoir pas les mains libres pour gérer sa Can et ce sera vraiment dommage. Le Président de la Fif doit pouvoir circonscrire son pouvoir et laisser son sélectionneur faire son boulot pour n'être évalué qu'à la fin. Hervé Renard a pu s'imposer par son caractère et son franc-parler. Michel Dussuyer aura-t-il assez de poigne pour s'imposer et faire son travail ? On l'espère vivement.
source : Le Nouveau Réveil    |    auteur : DE BOUAFFO

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité