ANALYSE : «Bensouda et l'État de Côte d'Ivoire ... viennent de mordre la poussière» (Ferro Balli)

  • publié il y a : 1 mois
  • vues : 3426  
  • tags : analyse - «bensouda - l'État - d'ivoire - viennent - mordre - poussière»
ANALYSE : «Bensouda et l'État de Côte d'Ivoire ... viennent de mordre la poussière» (Ferro Balli)
LAURENT GBAGBO (à g.) ET BLÉ Goudé (à d.) sont libres. Selon des informations de Bruxelles, la CPI a levé, le jeudi 28 mai 2020, toutes les conditions restrictives à leur liberté. La Cour leur a remis leurs documents administratifs (CNI et passeport notamment). Ils retrouvent donc leur totale liberté de parole et de mouvement.
Cette décision attendue de la CPI consacre la défaite de Fatou Bensouda, procureure de la Cour, et l'État de Côte d'Ivoire qui ont tout entrepris pour empêcher ce dénouement. Le 15 janvier 2019 et après trois ans de procès, la Chambre de première instance de la Cour blanchissait, en effet, les prévenus Gbagbo et Blé Goudé devant la vacuité des charges de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité durant la crise post-électorale (4 décembre 2010 - 11 avril 2011).
La procureure a interjeté appel et les mis en cause, bien que déclarés non coupables, ont été soumis à une liberté conditionnelle; Fatou Bensouda prétextant que, bénéficiant d'un réseau, ils ne fuient la justice. L'État de Côte d'Ivoire l'a soutenue dans cette campagne.
Ils viennent de mordre la poussière. Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, retenus respectivement à Bruxelles et à La Haye (aux frais de la Cour), sont libres. Mais l'appel reste pendant; ils restent justiciables devant la Cour et devraient comparaître chaque fois que la justice internationale aura besoin d'eux dans le cadre de cette affaire.


source : Rue225    |    auteur : F. M. B

A voir egalement

Publicité
Publicité