Une famille tuée affreusement dans un accident de circulation à Angré

  • publié il y a : 3 jours
  • vues : 3360  
  • tags : famille - affreusement - accident - circulation - angré - actualités - société
Une famille tuée affreusement dans un accident de circulation à Angré
Des jeunes gens, sortant d'un show nocturne, en état d'ébriété ont emprunté la voie express Teminus 205 - Soleil 2 - Cafeiers 8 à bord d'un véhicule à vive allure.
Lors de leur retour dans le sens Cafeiers 8- Soleil 2 - Terminus 205, ils ont raté un des nombreux virages de cette voie. Dans leur tonneau, ils ont cogné par derrière une famille (Papa, Maman et Jeune garçon) qui faisaient leur sport matinal. Le choc fût tellement violent qu'ils ont été projetés sur la pelouse arrière de la Cité Arcades 2.

La police et les sapeurs pompiers alertés sont arrivés sur les lieux, mais ont fait l'amer constat du décès sur le champ des 3 membres de la petite famille. Pendant que l'un des jeunes gens et la jeune fille du véhicule assassin sont en pleurs, le 3e jeune homme s'excite et crie, faisant apparaître des signes de quelqu'un qui est sous l'effet d'un excitant (drogue ou excès de boisson).
L' une des victimes de cet accident, était la professeure LAURENCE YA ADONIS-KOFFI
Professeure de pédiatrie spécialisée en néphrologie au CHU (hôpital universitaire) de Yopougon (Côte d'Ivoire), elle était engagée depuis sept ans dans la lutte contre l'insuffisance rénale chez les enfants.
En 2009, elle a créé la première unité spécialisée d'Afrique subsaharienne francophone. Membre fondatrice de l'AFPNA (réseau pédiatrique francophone) en 2015, elle est actuellement Directrice du Département de Pédiatrie médicale du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Yopougon.
Combative, généreuse et mue par une foi inébranlable dans son travail, LAURENCE YA ADONIS-KOFFI rêvait d'un monde dans lequel aucun enfant ne souffrirait de néphropathie.
C'est encore le lieu d'attirer l'attention de la Mairie et du Gouvernement sur la nécessité de mettre des feux ou des bandes rugueuses à ce carrefour.

Paix à leurs âmes

A voir egalement

Publicité
Publicité