Daloa : affaires deux élèves tués au cours des grèves scolaires. Ce qui s'est réellement passé

  • publié il y a : 1 mois
  • vues : 5432  
  • tags : daloa - affaires - élèves - cours - grèves - scolaires. - s'est
Daloa : affaires deux élèves tués au cours des grèves scolaires. Ce qui s'est réellement passé
Les élèves des établissements scolaires de Daloa ont entrepris ce lundi matin 9 décembre 2019 de boycotter les cours afin d'obtenir les congés de décembre plutôt que prévu.



C'est dans ce cadre que, dans un établissement situé dans un quartier précaire de la ville, sept individus âgés entre 16 et 18ans, déguisés comme des collégiens ont agressés, pillés et tués deux élèves en classe de terminal.

Selon un élève dudit établissement rencontré non loin du lieu du crime, ami et voisin de classe des victimes « nous étions ce matin dans la cour de l'école lorsque j'ai vu mon ami couvert de sang se dirigeant vers le bureau du directeur des études, après les renseignements voici comment les choses se sont passés.Ils étaient tous munis de couteaux, de machettes, des chaines communément appelé babilone et des gourdins pour certains. Parmi eux, certains étaient en tenue de collégiens, les autres camarades élèves ont tout de suite su qu'ils n'étaient pas des élèves.Lorsqu'ils approchaient de notre établissement, ils ont commencé à agressé les vendeuses de pains, de jus... postées à l'entrée du collège



C'est là que se trouvait malheureusement la voisine de Sangaré temenan, élève en classe de terminal.Ce qui a provoqué la mort de Sangaré temenan est qu'il est venu porter secours à sa voisine de classe qui se faisait arracher son sac de l'école. C'est au cours de cette lutte farouche que mon voisin de classe ( Sangaré temenan) a reçu plusieurs coups de couteaux et un à la gorge. Sa voisine également n'a pas échappé à ses agresseurs et a aussi reçu un coup de poignard » a-t-il dit avant de continuer « juste avant que vous ne m'interpelliez, j'ai eu vent de ce que la voisin de même banc de classe vient de succomber à ses blessures».Cette triste situation a laissé tout le quartier de huberson en branle.

Les autorités de la ville, saisie de la situation mettent tout en oeuvre pour appréhender ces malfrats.Dans la même journée, un autre drame s'est produit. Un élève de huit ans en classe de CE1 au groupe scolaire Huberson de daloa retrouvé mort par noyade au bord d'un bas-fond situé à moins d'un kilomètre du corridor de Man.Son père Degbelo akomean Ambroise de nationalité béninoise, commerçant à Daloa nous racontre la survenance du drame.« Degbelo David est âgé de huit ans et il est en classe de CE1 au groupe scolaire huberson de Daloa. Je l'ai vu pour la dernière fois hier dimanche 8 décembre 2019, c'était dans les environs de quatorze heures, en compagnie de ses amis du quartier, de là, moi je suis allé au travail comme d'habitude. A mon arrivée à dix-huit heure à la maison, David n'était toujours pas rentré de sa promenade. Et comme cela n'est pas dans ses habitudes, on s'est tout de suite mis à le chercher sa mère, son oncle et moi mais sans succès. Et c'est aujourd'hui qu'un ami m'appelle pour dire qu'un corps sans vie d'un enfant a été retrouvé au bord de ce bas-fond appelé eau noir. Voilà comment à mon arrivée accompagné de mon grand frère, nous découvrons le corps de David mort par noyade, selon les agents de police retrouvés sur place » a-t-il dit.


auteur : Hermann ADEPO

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité