Bouaflé : Kringambo célèbre le conte et son illustre fils disparu

  • publié il y a : 3 mois
  • vues : 354  
  • tags : bouaflé - kringambo - célèbre - conte - illustre - disparu - actualités
Bouaflé : Kringambo célèbre le conte et son illustre fils disparu
Krigambo petit village perdu au milieu de la savane arborée, du département de Bouaflé dans la région de la Marahoué de la Côte d'Ivoire, a renoué durant deux jours avec sa tradition culturelle. Ce, à travers la 6ème édition du festival dénommé «Ahoko Kouah'in N'Gwa Gwa » organisé auparavant par son neveu, Koffi Koffi, en la mémoire de l'illustre conteur, Ahoko Kouah'in, Ahoko Kouamé à l'état-civil, arraché à l'affection des siens le 12 février 2012, qui, aujourd'hui et désormais la propriété organisationnelle de la Mutuelle de Développement de Krigambo.
Ce festival de contes, lancé le 14 décembre 2013, est entré, le week-end dernier, dans sa 6ème phase effective à Kringambo, bourgade située à 18km de Bouaflé sur l'axe qui mène à Zuénoula. Avec de célèbres conteurs venus des villages voisins, Bouaflé, Okabo, Aka N'guessankro, Tibéita, Bouafla et bien sûr de Kringambo. Il s'agissait de célébrer Ahoko Kouamé Gilbert dit Ahoko Kouah'in, qui, par ces contes, chansons et pas majestueux de danse, égaillait Kringambo, voire le département de Bouaflé. La cérémonie d'ouverture a été marquée, dans la nuit de vendredi 15 par la prestation des femmes dont « Gbowli », qui marque de bonnes ou mauvaises nouvelles ; qui fait l'admiration des femmes, qui enthousiasme les foules. Sans oublier, une prestation de joueurs de Djomolo, l'équivalent du balafon chez les Baoulé, qui ont, à leur manière, mis en évidence le meilleur de la culture Ayahou. Concrètement, le festival s'articule autour de trois axes principaux. D'abord, une « veillée de contes traditionnels », dits par les villageois, chacun dans sa langue maternelle. C'est en fait, des prestations , où chaque conteur et son équipe viennent exprimer leur talent et leur savoir-faire en matière de contes et à l'issue duquel une appréciation est faite. Enfin, on note « une exposition d'anciens objets d'art des groupes ethniques participants ». Pour cette 6ème édition, des groupes composés de villages Gouro et villages Baoulé de Bouaflé, de Béoumi, le groupe artistique Zomassa de Daloa, des célèbres conteurs Alexis Djisso de l'émission "Mensonges du soir " de Zou Michel, de Frotomougou des Tous-Petits ont pris part aux festivités. Pour les organisateurs, il s'agissait de susciter un regain d'intérêt pour le conte traditionnel africain, de créer une plate-forme de promotion et d'expression libre du conte traditionnel africain, encourager une plus grande pratique des langues maternelles ivoiriennes, via le recueil, la transcription, la tradition et la publication des contes africains. L'un des temps forts de la manifestation, a été la dédicace du recueil de contes écrit par l'initiateur de ce festival, Koffi Koffi Didier, et intitulé « les contes d'Ahoko Kouah'in : La jeune fille, le génie et le cheval».

François M'BRA II & Y.K à Bouaflé

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité