« Tombé » et exilé volontaire au Ghana : « La Monnaie québécoise », un célèbre brouteur, se confesse

  • publié il y a : 29 jours
  • vues : 422  
  • tags : tombé - exilé - volontaire - ghana - monnaie - québécoise - célèbre
« Tombé » et exilé volontaire au Ghana : « La Monnaie québécoise », un célèbre brouteur, se confesse
De son vrai nom Franck Alain Guipié est plus connu sous le pseudonyme de Franck Dechalvron dit La Monnaie québécoise dans le milieu des "brouteurs » à Abidjan. Il est depuis quelque temps exilé volontaire au Ghana. Depuis Kumasi comme l'indiquent les photos qu'il a postées sur sa page Facebook, l'ex-brouteur lance un SOS.

"Comme vous le constatez, je suis bel et bien au Ghana depuis le mois de septembre, à l'aventure. Mes frères et soeurs en Côte d'Ivoire mon image est sale. Tout le monde me connaît comme un escroc. J'ai des regrets, c'est la raison pour laquelle j'ai décidé de venir au Ghana pour essayer de changer mon image. La vie n'est pas du tout facile pour moi ici, j'ai besoin d'une aide financière.

Croyez-moi ce n'est pas facile d'avoir du travail dans un pays anglophone quand on n'est pas francophone. Je me suis rendu à l'ambassade de Côte d'Ivoire à Accra (Ghana) pour lancer un SOS afin que mon ambassade me rapatrie dans mon pays. Elle me demande de marcher pour rentrer à Abidjan. Le ciel m'est témoin'', indiquait le poste de Franck Alain Guipié.



Sur internet, l'ex-brouteur ne cachait pas son train de vie opulent. Il s'affichait sur ses photos avec de nombreux people ivoiriens notamment les DJ adulés dans le milieu. Paré de vêtements et bijoux luxueux, Il montrait à qui voulait le voir qu'il était au "sommet » de sa vie, qu'il avait tout obtenu.
Il a fait la prison

Participant à "C'midi'' une célèbre émission de la télévision nationale, Franck Dechalvron a présenté sa marque de vêtements, « Courage ». Plusieurs de ses amis, des artistes notamment arboraient fièrement sa marque de vêtements.

Parti au Ghana pour des raisons qui restent encore méconnues, le "brouteur » se retrouve sans un seul sou en poche. Sandales aux pieds, lui qui d'habitude enfilait les "Louboutins « , une culotte aussi délavée que son tee-shirt, le teint terne, lui autrefois connu de peau plus claire. Lui le créateur de la marque "courage'' semble être en difficulté. Sur la toile, si certains se sont montrés plus conciliants à sa cause, d'autres par contre ne sont pas allé du dos de la cuillère avec lui.

« Il mérite bien ce qui lui arrive au Ghana » » s'est exprimé un internaute. Selon ses pourfendeurs, il paye les conséquences de ses actes. « C'est la dette coloniale qu'il a encaissée, qu'il se débrouille. Ce sont les conséquences lorsque ton désir de paraître rend malheureuses d'honnêtes personnes, qui ont gagné leur vie à la sueur de leur front, qui arrivent même à se suicider parce qu'un escroc leur aura tout pris. Juste pour ses intérêts égoïstes », a expliqué un autre ».


« Nous pensons qu'il fait une dépression parce qu'il consommait de la drogue. Alors, Si vous envoyez de l'argent à Franck, il ne va pas l'utiliser pour rentrer en Côte d'Ivoire »

Un de ses amis que nous avons joint n'a pas voulu se montrer très bavard sur la situation que vit Franck au Ghana. Il nous a juste dit : « Depuis des mois, nous n'avions pas de nouvelles de notre ami. Il avait même quitté Internet. Avant sa disparition, Franck avait essayé de se suicider. Nous pensons qu'il fait une dépression parce qu'il consommait de la drogue. Alors, Si vous envoyez de l'argent à Franck, il ne va pas l'utiliser pour rentrer en Côte d'Ivoire. Nous voulons qu'on nous aide à le retrouver afin de le ramener à sa famille pour éviter le pire. Nous sommes même en train de nous organiser ».


source : ivoiresoir.net    |    auteur : Roxane Ouattara

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité