Côte d'Ivoire : Décès de Sandrine Vallée, la ministre Goudou Coffie accusée

  • publié il y a : 4 mois
  • vues : 6116  
  • tags : d'ivoire - décès - sandrine - vallée -  - ministre - goudou
Côte d'Ivoire : Décès de Sandrine Vallée, la ministre Goudou Coffie accusée

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

Le tragique décès du Pr Sandrine Vallée épouse Polneau continue se susciter des réactions à travers le pays. L'époux de la défunte lève un coin de voile sur les causes du décès de sa compagne et accuse directement la ministre de la Santé.

Les graves accusations de l'époux de Sandrine Vallée contre Goudou Koffi

Suicide ou assassinat, de quoi est réellement morte Pr Sandrine Vallée épouse Polneau ? Mardi 3 juillet, Mme Polneau est, en effet, tombée du 13e étage de la Tour C de la Cité administrative d'Abidjan-Plateau où elle exerçait en qualité de chargée d'études au ministère de la Santé et de l'Hygiène publique. Face à cette énigme qui ne cesse de tarauder les esprits sur les rives de la lagune Ébrié, les langues se délient peu à peu.

À en croire l'époux de cette professeur agrégée en Médecine, pas besoin de chercher de midi à quatorze heures pour trouver le meurtrier de sa femme. « Pour moi, c'est la ministre de la Santé et de l'Hygiène publique qui est responsable de la mort de ma femme », s'est-il voulu formel, avant de poursuivre : « Évidemment, elle était dépressive parce que la ministre de la Santé et de l'Hygiène (Dr Raymonde Goudou-Coffie, NDLR) refusait de signer l'acte de nomination de mon épouse. » Puis, il ajoute : « Elle avait été nommée chef de service de l'information médicale au CHU d'Angré. Mais depuis, la ministre ne signait pas sa lettre de nomination. J'ai écrit à la Grande Chancelière, Henriette Dagri Diabaté, afin d'interpeller la ministre. »

Pour le mari accusateur, il paraît « irrationnel » que son épouse qui préparait activement un pèlerinage en Israël avec toute sa famille en fin de semaine, et passer prendre, par la suite, ses enfants en vacances en France, puisse avoir subitement envie de se suicider. Qualifiant sa défunte femme de très intelligente et capable de le rassurer et de lui permettre de donner le meilleur de lui-même, M. Polneau trouve inconcevable qu'elle puisse avoir cette fin tragique.

Notons par ailleurs que le jour de sa mort, Mme Polneau avait assisté à une réunion du Cabinet au cours de laquelle elle n'avait montré aucun signe de dépression. Autre fait notable, c'est qu'elle était habillée en ensemble tailleur à son arrivée au service, avant d'être retrouvée morte habillée d'un pantalon Jean et d'un tee-shirt. L'enquête suit donc son cours afin de déterminer les causes exactes de la mort de Mme Sandrine Vallée Polneau.

Rappelons à toutes fins utiles que la ministre Goudou-Coffie s'était rendue au domicile de la défunte, le jour de son décès, pour présenter ses condoléances à la famille éplorée. Le Cabinet de la ministre a par ailleurs réfuter toutes ces accusations portées contre elle. Selon un proche de la ministre, « ce sont des accusations grotesques, elles ne respectent pas le deuil. Dans les faits, Pr Sandrine Polneau travaillait depuis janvier au Chu d'Angré, elle y a pris fonction. Elle n'était donc plus au cabinet ». « Quand il y a un drame, les gens veulent forcément faire porter le chapeau à d'autres, mais le mari sait très bien ce qui a conduit à cette situation. Son épouse était dépressive, il le reconnaît lui-même. Elle vivait un véritable drame familial. Elle avait piqué une crise et était hospitalisée à la clinique. Là-bas, elle est entrée en conflit avec les medecins, elle les accusait de vouloir la tuer », a-t-il conclu.

source : afrique-sur7.fr

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité