Côte d'Ivoire : Une Ong partage avec les familles Chrétiennes pour un paquinou no limit

  • publié il y a : 5 mois
  • vues : 906  
  • tags : d'ivoire - partage - familles - chrétiennes - paquinou - limit - actualités
Côte d'Ivoire : Une Ong partage avec les familles Chrétiennes pour un paquinou no limit
C'est un don d'une valeur de plus de (10) dix millions de franc cfa que l'ong Ouka-dêmin, à sa tête M. Touré Souleymane a partagé dans la région de Gbêkê. Les populations bénéficiaires ont été les 05 cantons de la région et 07 autres grandes communautés religieuses et villageoises. Les dons étaient composés de boeufs, de la boisson, de la popote avec d'autres cadeaux utiles pour la célébration de la fête de pâques.

L'objectif d'après le donateur vise à partager et semer profondément l'esprit de la joie dans une région fortement sinistrée du fait de plusieurs années de crise. « La pauvreté et la misère doivent rester derrière nous. La région de gbêkê qui a pour capitale la ville de Bouaké peut devenir un modèle pour notre pays et même la sous-région ouest-africaine. Ceci doit passer par des actions de paix, de solidarité, d'espoir et aussi des actions concrètes. C'est pourquoi depuis quatre ans, aujourd'hui notre ong (ouka-dêmin) essai d'instaurer cette tradition de la générosité » a soutenu M. Touré Souleymane, Président de l'Ong ouka-dêmin par ailleurs Conseiller du Premier Ministre, Amadou Gbon Coulibaly.


Touré Souleymane, a procédé à la distribution de ces dons les 15, 16 et 17 avril 2017 en présence des hommes de médias.

A travers ce geste, le vagabond de la générosité entend donner une autre image à la ville de Bouaké avec la contribution de tous. « Nous voulons que notre ville soit comblée de bénédictions à commencer par les hommes de Dieu qui n'ont pas d'autres travaux que d'adorer Dieu afin qu'il mette sa grâce sur nous. Si nous posons des actes à leur endroit, Ils seront davantage plus à l'aise à prier pour que notre ville retrouve son lustre d'antan. Nous devons nous battre pour le repositionnement de notre belle cité » a-t-il renchérit.

C'est dans une ambiance festive que l'équipe de l'ong Ouka-dêmin (qui signifie entraide en malinké et en baoulé) a été accueillie partout où elle a tiré son frein à main pour faire un don.

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité