Bouaké / Projet « Promotion de l'accès aux toilettes et aux emplois à travers la réutilisation des boues et urines (PATER) »: l'UVICOCI appelle les acteurs à la mobilisation

  • publié il y a : 6 mois
  • vues : 680  
  • tags : bouaké - projet - promotion - l'accès - toilettes - emplois - travers
Bouaké / Projet « Promotion de l'accès aux toilettes et aux emplois à travers la réutilisation des boues et urines (PATER) »: l'UVICOCI appelle les acteurs à la mobilisation
«L'accès aux toilettes et l'assainissement de notre environnement sont aujourd'hui des besoins plus qu'urgents» a déclaré Barro Bazoumana,Directeur général de l'Union des Villes et Communes de Côte d'Ivoire (UVICOCI) par ailleurs président du comité de pilotage du PATER. C'était à l'ouverture de la troisième (3eme) réunion du PATER tenue à Bouaké les 16 et 17 mars 2017.
L'objectif spécifique de ce projet est de contribuer à la création d'activités économiques et d'emplois à même d'améliorer durablement l'assainissement du cadre de vie des populations défavorisées.
Il s'intéresse à plusieurs domaines d'activités à savoir: l'accès aux toilettes, le service de collecte et transport des produits des toilettes ( urines, matières fécales et boues septiques), le traitement et la valorisation des produits collectés puis la promotion d'entreprises pour l'emploi des jeunes et des femmes.
La phase pilote de ce projet sera réalisée dans les villes de Bouaké et de Katiola . Il s'étendra par la suite aux villes de Man, Korhogo, Vavoua, Bangolo, Sinématiali et Daloa.
A terme, c'est sept cent ( 700) ménages des quartiers de Bouaké et deux cent (200) de ceux de Korhogo qui seront équipés en toilettes écologiques. Pour le président du comité de pilotage, ce projet vient à point nommé dans la mesure où il va contribuer à la réduction du taux de chômage et à l'amélioration des conditions de vie des populations des communes bénéficiaires .
Le premier magistrat de la commune de Bouaké, Youssouf Djibo Nicolas, par ailleurs 1er Vice-président de l'UVICOCI, à la clôture de cette rencontre a exhorté l'ensemble des acteurs et en l'occurrence les Maires des communes bénéficiaires à prendre toutes les dispositions idoines pour la réussite de ce projet.
Pour l'exécution dudit projet, l'UVICOCI a sollicité l'expertise de l'ONG Care International.
Le projet bénéficie d'un appui financier de la Banque Africaine de Développement (BAD) à hauteur de 1.250.000 Euros (818.750.000 f cfa).

auteur : François M'BRA II

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité