Konaté Sidiki depuis Man : « Le Tonkpi est un réservoir de voix pour Amadou Gon Coulibaly »

  • publié il y a : 17 jours
  • vues : 564  
  • tags : konaté - sidiki - depuis - tonkpi - réservoir - amadou - coulibaly
Konaté Sidiki depuis Man : « Le Tonkpi est un réservoir de voix pour Amadou Gon Coulibaly »
Au terme d'une tournée d'une douzaine de jours dans l'ouest montagneux, le ministre de l'Artisanat Konaté Sidiki, par ailleurs député de la commune de Man, s'est ouvert à Fraternité Matin.

Très optimiste, il rassure les militants du parti au pouvoir et les observateurs de la scène politique ivoirienne que la région du Tonkpi est désormais un bastion imprenable du Rhdp. Mieux, dira-t-il, celle-ci constitue « un réservoir de voix » pour le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, candidat du Rhdp à la présidentielle d'octobre 2020.

« Je peux vous assurer que pour ce qui concerne le Tonkpi, deux constats sont à faire. 95% des élus, maires, députés, conseillers régionaux, sénateurs sont du Rhdp. Les populations ici dont nous connaissons le mode de vote depuis plus d'une dizaine d'années sont toutes Rhdp. L'ouest est un bastion du parti. La candidature a été vendue facilement ; les structures sont à pied d'oeuvre pour faire des scores historiques. L'ouest est déjà acquis au Rhdp et notre ambition est de bonifier le score à l'ouest pour que le surplus puisse servir à équilibrer nos résultats dans d'autres régions où le Rhdp ne sera pas fort. C'est un réservoir de voix additionnelles que nous sommes en train de constituer pour que le 31 octobre, les voix que nous allons obtenir ici puissent combler le vide ailleurs », a rassuré Konaté Sidiki. Qui justifie cette adhésion massive des populations de l'ouest au Rhdp par les actions de développement que l'Etat a entrepris dans la région du Tonkpi.

« Man a changé de visage. Man est en plein chantier. Nous étions hier à Sipilou où les machines, dans le cadre du projet route, y sont pour 20 mois. Vous avez la frontière Guinée-Danané qui est aujourd'hui connectée. Vous avez les travaux Man-Zou-Hounien-Bin-houye-Toulépleu qui ont été lancés, et il y a un vaste programme d'infrastructures qui doit toucher Gbonné et relier cette localité à Man, des perspectives Kouibly-Man sont annoncées. Bref, l'ouest est en chantier. Je ne parlerai pas de l'université, de l'adduction d'eau, de l'électrification où 75% des contrées qui n'ont jamais eu le courant sont aujourd'hui connectées au réseau électrique, etc. L'ouest a été visité par l'Etat de Côte d'Ivoire. L'Etat a travaillé et continue de travailler à l'ouest. Faites le tour de la région, vous verrez une population qui est désormais en phase avec le développement », s'est vanté le ministre. Pour qui, « les populations de l'ouest savent que l'ouest n'a jamais été abandonné. Au contraire, il s'est bonifié avec l'arrivée au pouvoir du Rhdp » et « il y a une belle rencontre entre les réalisations du parti au pouvoir, les cadres, les populations, par rapport à leur vision d'une région qui progresse ».

A en croire le coordonnateur régional du parti au pouvoir, le Rhdp se porte à merveille dans la région du Tonpki, en dépit de la défection du président de l'Udpci, le ministre Albert Mabri Toikeusse. « Nous avons une chance parce que c'est une minorité qui est partie. La majorité a fait le choix de rester au Rhdp. Donc cela n'a pas déstructuré le parti de façon profonde. Il y a quelques secrétaires de la commune qui sont partis, mais tout de suite, on les a relayés. Nous avons du gros personnel et les choses vont bien, le parti va bien, il s'implante chaque jour, il est lancé dans l'opération d'identification des électeurs. C'est un parti conquérant qui est à l'ouest », a-t-il soutenu.

Autre fait. Le ministre Sidiki Konaté s'est dit sidérer de voir la résidence du général Guéi Robert tomber en ruine, à l'occasion d'un tour à Gouessesso. « Nous avons reçu avec beaucoup d'émotion le souhait des populations qui ont expressément demandé à leur fils Amadou Gon Coulibaly de jeter un regard particulier sur la résidence du général, où tout s'écroule », a-t-il regretté. Précisant que la requête des populations sera transmise au chef du gouvernement, à l'effet de restaurer la mémoire du chef de la junte qui a renversé le Président Henri Konan Bédié en 1999.

Signalons que plusieurs raisons ont amené le ministre Sidiki Konaté à entreprendre une tournée politique dans les départements de la région du Tonkpi. Il s'agissait pour lui de constater les dispositions prises par l'administration, le corps préfectoral, les commissariats de police et les acteurs majeurs pour le déroulement de l'opération du recensement électoral. Ajoutée à cela, l'évaluation du processus avec les acteurs afin d'apporter des corrections là où il le fallait, et traiter les situations au cas par cas.

Dans l'ensemble, a-t-il indiqué, ce fut une mission capitale qui lui a permis d'être au coeur de la question essentielle d'inscription sur la liste électorale. Il s'est dit heureux de voir qu'il y a un engagement ferme des populations et des acteurs à réussir cette opération.
source : fratmat.info    |    auteur : Saint-Tra Bi

A voir egalement

Publicité
Publicité