Amadou Soumahoro transféré en France samedi ? Voici les réponses évasives de son cabinet

  • publié il y a : 1 mois
  • vues : 4877  
  • tags : amadou - soumahoro - transféré - france - samedi - voici - réponses
Amadou Soumahoro transféré en France samedi ? Voici les réponses évasives de son cabinet
Le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, Amadou Soumahoro a-t-il été transféré d'urgence, pour des soins médicaux, à l'hôpital, en France, le samedi 23 mai 2020 ? Les milieux des grandes oreilles de la capitale ivoirienne bruissent, tandis que les proches de l'homme fort du Worodougou bottent en touche.

Amadou Soumahoro est-il malade ? Où était le président de l'Assemblée nationale ivoirienne ce week-end ? Depuis le vendredi 22 mai, des informations insistantes font état de ce que le président de l'Assemblée nationale devrait se rendre à Paris. Motif évoqué : des soins médicaux. Une information difficile à recouper auprès de ses proches, dans un contexte d'opacité sur l'état de santé des dirigeants politiques.

De fait, ces derniers jours, Amadou Soumahoro se faisait discret. L'une de ses dernières apparitions publiques remonte au lundi 18 mai 2020. Ce jour-là, il avait alors présidé une réunion par visioconférence du comité des crise sur la Covid-19 de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), depuis son bureau du Plateau (Abidjan). Il était entouré par de principaux collaborateurs. Lors de cette rencontre, il avait l'air bien portant et en pleine forme, affichant l'embonpoint qu'on lui connaît depuis son arrivée au Perchoir, à la place de Guillaume Soro, contraint à la démission, en février 2019.


Soumahoro avait alors annoncé que la prochaine réunion du bureau de l'APF devrait se tenait toujours par visioconférence le 6 juillet 2020. Quatre jours plus tard, des informations faisaient état de ce qu'il devrait être transféré en France, précisément à Paris, pour des soins médicaux. Plusieurs rumeurs font état de sa présence dans la capitale française, le samedi et deux ou trois jours suivants.

Amadou Soumahoro transféré à Paris ?

Un départ en catimini tu n'aurait pas fait l'objet d'un communiqué officiel encore moins d'une annonce par le service de communication de l'Assemblée nationale. Interrogée, Carmen Merheb Obou, sa principale communicante s'est montrée réservée et prudente, là où il suffisait de dire que l'information était fausse ou vraie. « Pour cela, rappelez-moi demain », a-t-elle suggéré, tout en mettant brutalement fin à la conversation.

« La plénière de ce jeudi, donnerait plus d'informations sur la présence à Abidjan d'Amadou Soumahoro ou de son absence, pour cause de soins à Paris »


Amadou Soumahoro, Alassane Ouattara et Jeannot Ahoussou-Kouadio le jeudi 5 mars 2020 à Yamoussoukro


Quant a Alain Addra, le secrétaire général de l'Assemblée nationale, il a purement et simplement décidé de ne pas répondre aux sollicitations d'Afriksoir. De bonne source, le cabinet d'Amadou Soumahoro joue la montre, dans l'hypothèse d'un transfert à Paris En effet, une session parlementaire importante est prévu ce jeudi à l'Assemblée nationale. Alors que le PAN est annoncé pour retourner à Abidjan, ce mercredi, sa présence à la plénière de jeudi, aurait permis de mettre un terme à toutes les supputations. L'information étant gérée par un nombre très réduit de proches, il est probable que son cabinet ne sache pas exactement où il se trouve, décrypte notre source.

De Gon à Soumahoro

Rappelons que lundi, le secrétaire général de l'Assemblée nationale avait annulé la séance plénière de demain. Deux jours plus tard, il a informé les députés que celle-ci aurait lieu. Des incertitudes de calendrier qui alimentent la théorie du gain du temps ou de la gestion en catimini de cette présence gênante à Paris.

En tout état de cause, la plénière de ce jeudi, donnerait plus d'informations sur la présence à Abidjan d'Amadou Soumahoro ou de son absence, pour cause de soins à Paris. La communication discrète opérée par le pouvoir sur de voyage ou non de Amadou Soumahoro à Paris, trouve sa source dans le scandale qu'a créé le transfert à Paris, du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, candidat du RHDP, en pleine crise du coronavirus, alors que les frontières sont fermées et que le système sanitaire en Côte d'Ivoire est poussif dans de nombreuses localités où se soignent des citoyens qui n'ont d'autre choix que d'accepter ces conditions dégradées ou de périr par le manque d'infrastructures sanitaires adéquates.


source : afriksoir.net    |    auteur : Emmanuel Gautier

A voir egalement

Publicité
Publicité