Le sénateur Paulin Allomo prédit le ''dernier naufrage'' de Bédié

  • publié il y a : 1 mois
  • vues : 1565  
  • tags : sénateur - paulin - allomo - prédit - ''dernier - naufrage'' - bédié
Le sénateur Paulin Allomo prédit le ''dernier naufrage'' de Bédié
Henri Konan Bédié, le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) serait-il en train de vivre ses dernières expériences politiques ? Pour le sénateur Paulin Allomo, il est clair que l'ancien président ivoirien "veut entraîner la communauté baoulé dans son dernier naufrage". Il s'est exprimé à travers une déclaration dont copie nous est parvenue.

Le sénateur Paulin Allomo crache ses vérités à Bédié

Le Parti démocratique de Côte d'Ivoire n'a pas encore désigné son candidat pour la présidentielle du 31 octobre 2020. Cela devrait être le cas au cours de la convention qui se tiendra du 12 au 14 juin 2020. Mais déjà, dans les coulisses, le nom d'Henri Konan Bédié revient sur les lèvres. Le sénateur Paulin Allomo estime que le patron du PDCI a pour ambition d' "entrainer la communauté baoulé dans son dernier naufrage". Dans sa déclaration, l'ex-député de Bouaflé n'a pas mis de gants pour cracher ses vérités au natif de Daoukro. Il n'a pas manqué de critiquer la gestion du pouvoir par Henri Konan Bédié de 1993 à 1999.



"Les affaires de l'État ont été, de ce fait, mises de côté au profit d'intérêts égoïstes et peu défendables. Le programme de développement dénommé "L'Éléphant d'Afrique " qui était son bréviaire et qui a mobilisé des fonds importants, n'a valu que pour l'effet d'annonce, parce que peu de choses ont été réalisées. Au plan de la gestion des ressources humaines et de l'armée, ce fut la catastrophe. À preuve, c'est sous son règne que la Côte d'Ivoire a connu le premier coup d'État de son histoire. Henri Konan Bédié n'a pas pris conscience de la dimension du rôle d'un chef d'État", a déclaré le sénateur ivoirien.


Il ne faut pas oublier que Paulin Allomo avait déjà souhaité que Bédié retourne auprès d'Alassane Ouattara au RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix). C'était en juin 2019.
source : afrique-sur7.fr    |    auteur : K. Richard Kouassi

A voir egalement

Publicité
Publicité