Ivoirité : Pourquoi avoir donc combattu Bédié et Gbagbo ?

  • publié il y a : 9 jours
  • vues : 7408  
  • tags : ivoirité - pourquoi - avoir - combattu - bédié - gbagbo - actualités
Ivoirité : Pourquoi avoir donc combattu Bédié et Gbagbo ?
L'ivoirité, un concept décrié il y a des années, encore d'actualité. Mamadou Traoré face à ce constat, trouve vain son combat contre l'ivoirité.

IVOIRITÉ. LA MAUVAISE COMMUNICATION DES GENS DU RESTAURANT..

Je me suis gardé de faire un quelconque commentaire ou une quelconque analyse sur l'enquête qu'à menée la guêpe sur le lieu où se trouvait le Premier Ministre à Paris.
Par respect pour ce dernier, je n'ai pas voulu m'engager dans ce débat concernant son lieu de résidence.
Je n'ai pas voulu non plus donner un avis ou une opinion sur l'enquête que Camara Maimouna dit la Guêpe a menée.

Mais j'avoue que j'ai été choqué par la maladresse des cyber-activistes du Restaurant lorsqu'ils ont tenté de décrédibiliser la guêpe. Et le meilleur moyen qu'ils ont trouvé, c'est de la traiter de senegalo-Guineenne tout simplement parce qu'elle s'appelle Camara et que son père est né au Sénégal.

Ce genre de propos venant de nos gars du Restaurant me choque à plus d'un titre car leur gourou, pendant des années et jusqu'à aujourd'hui, est victime de ce que nous avons appelé l'ivoirité et que pendant des années, nous avons combattu. C'est d'ailleurs leur gourou qui a été l'icône du combat contre l'ivoirité.


C'est à cause de ce combat que nous avons connu tous ces nombreux morts en Côte d'Ivoire.
Aujourd'hui qu'il est au pouvoir, ce sont ses militants qui ont décidé d'emboucher la trompette de l'ivoirité contre leurs adversaires.

Pourquoi donc a t-on combattu Bédié et Gbagbo ?
Dois je comprendre que ma lutte contre l'ivoirité pendant tout ce temps a été un combat vain ?
Dois je comprendre que ce sont les victimes d'hier de l'ivoirité qui sont devenus aujourd'hui ses chantres ?

La réaction des mendiants du Restaurant est la preuve manifeste qu'ils sont en train de perdre toute sérénité dans leur combat contre Guillaume Soro et ses hommes.

Face à ces derniers, ils n'ont pas d'arguments solides pour les contredire.
Les seuls arguments qu'ils ont c'est d'utiliser les mêmes arguments que leurs adversaires d'hier pour les contre- attaquer.


En effet, ce sont eux qui attaquent aujourd'hui Guillaume Soro sur la rébellion dont ils sont les plus grands bénéficiaires. Ce sont eux qui attaquent les partisans de Guillaume Soro sur leur nationalité. Ce sont eux qui tentent d'exclure Guillaume Soro de la compétition électorale à travers des artifices juridiques. Ce sont eux qui font exactement ce qu'ils ont reproché hier à leurs adversaires.

C'est pourquoi chaque jour que je fais mes cinq prières quotidiennes, je ne cesse de demander pardon à Dieu et aux Ivoiriens pour les avoir accompagné, sans le savoir, dans leur projet funeste de nous faire revenir en arrière.
Aujourd'hui, nous nous retrouvons dans le même contexte que celui de l'année 99, pratiquement 20 ans en arrière.

Aujourd'hui ce sont nos gars du Restaurant qui attaquent leurs opposants sur leur nationalité.

On me dira que certains Soroistes le font également. Chose que j'ai d'ailleurs décriée. Mais ces propos venant des partisans d'un homme qui a été au coeur de la polémique de l'ivoirité, me choquent à plus d'un titre.
Aujourd'hui, ils traitent Camara Maimouna dit la guêpe de Guinéenne à cause de son nom Camara.

Que la Ministre Kandia Camara sache dorénavant ce que pensent d'elle ces mendiants du Restaurant. Pour le moment, comme ces derniers ne survivent que grâce aux restes des plats que les clients du Restaurant leur versent, ils préfèrent taire leur sentiment et pensée en attendant qu'ils perdent le pouvoir.


Le jour où les clients du Restaurant perdront le pouvoir, ils sauront en réalité que tous ceux qui chantent à longueur de journée leur louange ne pensent pas du tout ce qu'ils disent d'eux. Demain quand ils perdront le pouvoir, ils comprendront qu'ils ne sont assis que sur du vent.

Et j'espère que la Côte d'Ivoire va se réconcilier avec elle même lorsqu'ils ne seront plus au pouvoir.
Car il faut l'avouer, c'est depuis qu'ils ont décidé d'occuper le fauteuil présidentiel à tout prix que notre pays n'a plus connu de paix et de stabilité. C'est depuis qu'ils ont exprimé leur ambition de diriger ce pays que la haine entre les ivoiriens a pris le dessus sur tout.

Vivement que Guillaume Soro vienne au pouvoir pour réparer leurs fautes. Aujourd'hui, il a tiré beaucoup de leçons de leur gouvernance. Demain, il n'aura aucune excuse de faire comme eux. S'il s'y hasarde, il trouvera des gens comme moi sur son chemin.

Mais connaissant l'homme, je crois fortement qu'il ne tombera pas dans cet ivresse du pouvoir qui fait perde les pédales en ce moment aux gens du Restaurant.
auteur : Mamadou Traoré

A voir egalement

Publicité
Publicité