CPI : Ce que Charles Blé Goudé n'a jamais dit de ses avocats ivoiriens

  • publié il y a : 9 jours
  • vues : 2134  
  • tags : charles - goudé - jamais - avocats - ivoiriens - actualités - politique
CPI : Ce que Charles Blé Goudé n'a jamais dit de ses avocats ivoiriens
Charles Blé Goudé ne manque aucune occasion pour rendre hommage à ses avocats qui l'ont défendu contre vents et marées à la CPI. Recevant les anciens de la FESCI résidant en Europe, le président du COJEP est revenu sur les circonstances de la désignation de ses avocats ivoiriens.

Charles Blé Goudé à ses avocats: « Relevez-moi ce défi »

Charles Blé Goudé et son mentor Laurent Gbagbo ont été acquittés par la CPI, Cour pénale internationale, le 15 janvier 2019. Libérés sous conditions à la suite d'un appel du Bureau du Procureur, l'ancien Président ivoirien et le ministre de la Jeunesse de son dernier gouvernement continuent de plaider auprès de la Cour la levée de toutes les restrictions qui leur sont imposées.

Mais de leur transfèrement à La Haye à aujourd'hui, que du chemin parcouru, comme l'avoue Charles Blé Goudé. Recevant ses anciens camarades de lutte au sein de la Fédération estudiantine et scolaire de Scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI), le 1er février 2020, l'ancien dirigeant de ce puissant syndicat ivoirien a fait de grosses révélations sur ses avocats ivoiriens.


« Jean Serge Gbougnon et Me Zokou m'ont rejoint ici, et j'ai écrit à la Cour pour dire que ce sont mes avocats. Et depuis 2015, ce sont mes avocats. Je l'ai fait sans complexe, parce qu'à notre génération, on nous nie tout. J'ai nommé Me N'Dri, Me Zokou et Me Gbougnon Jean Serge pour qu'on montre au monde entier que nous ne sommes pas nuls. Et ils l'ont prouvé si bien à la CPI. »

Ce choix de l'ancien leader de la défunte galaxie patriotique avait cependant été fortement critiqué par bon nombre de ses proches et connaissances qui lui prédisaient d'ailleurs qu'il allait « mourir à la CPI », minimisant ainsi la capacité de ses avocats ivoiriens à le tirer d'affaire. Mais loin de se laisser décourager, Blé Goudé a réuni ses avocats et leur a tenu ce langage de vérité : « C'est un défi, et nous, on adore les défis. Relevez-moi ce défi-là. » Ils ont pour ce faire décidé de confier leur sort à Dieu en priant régulièrement lors de ce procès marathon.


Poursuivant, le Génie de Kpô fait une révélation sur l'un de ses avocats : « On priait, et même à la pause, on priait Dieu, on invoquait Dieu. C'était Claver (Me Claver N'Dri, Ndlr) qui était le pasteur entre nous. » Puis, il ajoute : « Claver que vous voyez-là, c'est un berger. Lui, il impose les mains aux gens, et puis les gens tombent. »

source : afrique-sur7.fr

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité