Un duo Amon-Tanoh /Tidjane Thiam se prépare avec un mouvement politique

  • publié il y a : 6 jours
  • vues : 12128  
  • tags : amon-tanoh - /tidjane - thiam - prépare - mouvement - politique - actualités
Un duo Amon-Tanoh /Tidjane Thiam se prépare avec un mouvement politique

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

Un duo Amon-Tanoh / Tidjane Thiam se prépare a-t-on appris de source de source diplomatique

L'alternative-ci, est un mouvement politique qui se prépare discrètement depuis dix mois. La communauté internationale s'apprêterait-elle à lâcher Alassane Ouattara? C'est la principale question que l'on se pose à la réception de cette nouvelle reçue de source diplomatique.
Au cours des prochaines échéances électorales d'octobre 2020 en Côte d'Ivoire, la communauté internationale avec à sa tête la France serait en train d'explorer une piste alternative à ce qu'elle appelle l'échec de la gouvernance Ouattara, nous rapporte notre source.

Nombreux sont les chancelleries qui ne souhaiteraient pas voir la Côte d'ivoire replonger dans une deuxième guerre postélectorale, nous dit ce diplomate rencontré ce jeudi 9 janvier 2020 au Ritz hôtel sis 15, place Vendôme Paris.

Pour ce faire, trois ivoiriens dont un banquier et deux diplomates sont pressentis pour le renouvellement de la classe politique ivoirienne et sauver ainsi la Côte d'Ivoire qui est otage de ses leaders politiques de ces 30 dernières années. Parmi les trois hommes providentiels indiqués, les noms de Tidjane Thiam, patron de Crédit Suisse et de Marcel Amon-Tanoh, ministre ivoirien des Affaires Etrangères apparaissent clairement. S'agissant du troisième homme, notre source fait savoir qu'il est le plus jeune des trois mais qu'il est un homme d'affaire respecté tant au sein du patronat ivoirien que dans les milieux diplomatiques, qu'il serait par ailleurs proche de Laurent Gbagbo. Il a même indiqué que ce dernier séduirait plus les chancelleries pour ses qualités de médiateur avéré et ses distances avec les différentes chapelles politiques ivoiriennes.

A la suite de nouveaux rapports faits dans les chancelleries occidentales, asiatiques et africaines, la gestion d'Alassane Ouattara serait finalement mal notée par ses partenaires dit-il.
« En effet, de ces rapports, il ressort que sous la gouvernance de monsieur Ouattara, nombreux sont les ivoiriens, qui sont contraints à l'exil, pendant que d'autres croupissent dans les prisons sans jugement. La politique de rattrapage ethnique avouée par le chef de l'Etat lui-même dès le début de son premier mandat, le tribalisme, les détournements des deniers publics, le népotisme qui s'est confirmer avec les dossiers des sociétés Web Fontaine, Satarem-Greensol, la vente de Petroci à Puma Energy, la Gestoci, les marchés donnés gré à gré à Snedai, Citrans, Stl, Oneci, Aici, la chaine télé Nci, qui sont toutes des entreprises confiées à la famille et le clan Ouattara pour ne citer que ça, le favoritisme, le clientélisme et la cherté de la vie, autrefois décriés par les tenants actuels du pouvoir, rythment la gouvernance RHDP. Nos réseaux s'apprêtent aujourd'hui à condamner de façon unanime la gestion du pouvoir OUATTARA et à conclure que la réconciliation nationale a échoué sous son régime. Je peux donc vous confirmer que parmi ces trois sortira le Macron ivoirien et monsieur Alassane ne pourra rien y faire. Il sera contraint à respecter la constitution de son pays ainsi que les droits de l'homme. Cela est important pour la paix. Ce pays est de nouveau en danger et nous devons le sauver.» a conclu notre hôte sur un ton décisif.

La sortie de Human rights watch sur la question ivoirienne cette semaine y serait pour quelque chose ? La politique ivoirienne est pleine de surprises. Les jours à venir nous situeront.
Carole Lartigau
PAP

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité