Avant l'arrivée de Guillaume Soro, ses partisans se déchirent à Abidjan

  • publiè le : 2019-12-12 17:27:13
  • tags : avant - l'arrivée - guillaume - soro -  - partisans - déchirent
Avant l'arrivée de Guillaume Soro, ses partisans se déchirent à Abidjan
Guillaume Soro séjourne depuis six mois hors de la Côte d'Ivoire. L'ancien président de l'Assemblée nationale ivoirienne sera de retour à Abidjan le 22 décembre 2019, a annoncé l'un de ses proches, Alain Lobognon, mercredi, au cours d'un échange avec la presse. Mais avant l'arrivée de celui que l'on surnomme "le leader générationnel", les relations sont tendues entre ses partisans au point où l'une des figures de proue des soroïstes à crié son indignation et sa colère.

Les soroïstes se "battent", que peut Guillaume Soro ?

Après un semestre en dehors de la Côte d'Ivoire, Guillaume Soro est annoncé sur les bords de la lagune Ébrié le 22 décembre 2019. C'était la teneur de l'information qu'a livrée Alain Lobognon à l'occasion d'une conférence de presse le mercredi. Le député de Ferké a noté que son mentor, "qui fait partie de la nouvelle génération est résolument décidé à contribuer à la construction de cette nation embryonnaire par la consolidation de la paix, en s'inscrivant dans la conquête démocratique du pouvoir d'État". En effet, depuis le 12 octobre, le président de Générations et peuples solidaires (GPS), qui séjournait en Espagne, a annoncé sa candidature à la présidentielle du 31 octobre 2020. L'ancien chef de la rébellion ivoirienne de 2002 aura besoin de tous les siens pour espérer s'installer dans le fauteuil présidentiel. Mais les choses s'annoncent difficiles, car la demeure des soroïstes a perdu sa sérénité.


Konaté Zié, l'un des proches de Guillaume Soro, est très remonté contre ses compagnons de lutte. Il a exprimé toute sa colère et déception dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux le jeudi 12 décembre 2019. En effet, la nouvelle de l'assassinat manqué de l'ancien député, dans son village Keibla, à Daloa (centre-ouest), s'est répandue telle une trainée de poudre. Selon Mamadou Traoré, des hommes armés ont pris en filature Konaté Zié qui se rendait au village pour les obsèques de sa soeur. Si le concerné s'en est sorti sain et sauf, il affirme être en colère contre les soroïstes. "Je ne suis pas content de tous les mouvements soroïstes", a lancé Konaté Zié, qui dénonce le silence de ses amis face à l'évènement qu'il a vécu le lundi 9 décembre. Il soutient n'avoir eu aucun soutien de la part des mouvements proches de Guillaume Soro, tels que le RACI (Rassemblement pour la Côte d'Ivoire).



La grosse colère de ce soroiste est un mauvais signe à moins d'un an de la présidentielle ivoirienne. C'est le signe d'un malaise et d'une division au sein des cadres qui soutiennent la candidature du député de Ferké.

source : afrique-sur7.fr    |    auteur : K. Richard Kouassi

A voir egalement

Publicité
Publicité