Côte d'Ivoire : Après sa sortie hasardeuse : Pr Gnaoulé Oupoh à Guillaume Soro « Qui a financé la rébellion (...)? »

  • publié il y a : 12 jours
  • vues : 2251  
  • tags : d'ivoire - après - sortie - hasardeuse - gnaoulé - oupoh - guillaume
Côte d'Ivoire : Après sa sortie hasardeuse : Pr Gnaoulé Oupoh à Guillaume Soro « Qui a financé la rébellion (...)? »

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

Guillaume Soro marqué au rouge quand il était encore étudiant

Bruno Gnaoule Oupoh, Pr des lettres à l'université Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan, vice président du Front populaire Ivoirien (FPI) a adressé ce mardi 5 novembre, une lettre à M. Soro Guillaume, Président du Comité politique (CP). Dans la missive, Gnaoulé Oupoh demande à ''son étudiant'' de dire la vérité sur la rébellion dont il s'attribue la paternité.

Guillaume Soro, patron de la rébellion de 2002 est un fait, mais pour le Pr Oupoh, ce n'est pas la vérité. Car selon lui, Guillaume Soro, étudiant au moment des faits ne peut financer une rébellion de cette envergure. Qui a donc financé la rébellion et comptable des milliers de morts ? Ainsi s'interroge-t-il. « En 2002, au moment où tu t'es déclaré responsable de la rébellion, tu étais un étudiant en 2e année d'Anglais. Un étudiant désargenté comme tous ceux de ta génération des années 90 dont le plus grand nombre percevait une aide modique de moins de vingt mille francs (20.000 FCFA) dénommé N'daya qui suffisait à peine à payer la chambre d'étudiant et quelques tickets du restaurant universitaire. Guillaume Soro, tu étais en 2002 dans cette situation très modeste, dans une des cités universitaires de Port-Bouët », explique le vice-président du FPI.


Pour le Pr Oupoh, la question fondamentale à laquelle l'étudiant Guillaume Soro doit répondre est la suivante : « Avec quel argent tu as pu acheter les armes lourdes et toute la logistique très couteuse pour engager la guerre contre ta patrie ? », s'est-il interrogé avant d'ajouter, « en d'autres termes, puisque ce financement ne peut être de ton fait, qui a financé la rébellion dont tu t'es déclaré responsable », ajoute-il en substance.

Si le vice-président du FPI insiste, c'est parce que pour lui, la personne capable de dire la vérité sur cette rébellion et la crise post-électorale qui en a découlé est l'ex-président de l'Assemblée nationale. « Toi Guillaume Soro, tu es le plus grand sachant de cette rébellion que tu as conduite de bout en bout. Donc, tu connais tous les tenants et aboutissants de cette sale guerre. Toi seul peux et dois répondre à cette

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité