Situation sociopolitique/Henriette Dagri Diabaté: ''Il est impérieux de changer nos comportements''

  • publié il y a : 3 mois
  • vues : 310  
  • tags : situation - sociopolitique/henriette - dagri - diabaté: - impérieux - changer - comportements''
Situation sociopolitique/Henriette Dagri Diabaté: ''Il est impérieux de changer nos comportements''
« Voulons-nous revivre le drame et les divisions que nous avons vécus ? Si, comme je le crois, nous refusons cette fatalité, alors je vous le dis, comme une mère à ses enfants, un sursaut s'impose: il est impérieux de changer nos comportements, aussi bien dans nos moeurs politiques que dans nos fonctionnements quotidiens ».
Propos de la Grande chancelière, Henriette Dagri Diabaté. C'était le jeudi 8 août 2019, au cours d'une cérémonie de décoration organisée dans les locaux de l'institution qu'elle dirige, en l'honneur de 111 personnalités.

Par ce cri du coeur, la Grande chancelière entendait appeler à la vigilance des populations sur le danger auquel elles s'exposent par la division. « Les responsabilités en matière de Paix et de civisme, si elles incombent en tout premier lieu aux dirigeants ou aux leaders politiques, doivent aussi être partagées par tous les Ivoiriens...Nous avons le devoir de protéger notre nation, de la soigner et de la faire prospérer », a-t-elle affirmé.

Pour elle, l'une des voies à explorer pour renforcer la paix et la cohésion, c'est « de faire appel à notre histoire, fouiller nos mémoires, interroger nos anciens. Car, nous le savons tous, nos traditions regorgent de mécanismes pour traiter les différends, éviter les conflits et vivre en harmonie. Ce sont nos outils propres, tels que l'Abissa, le toukpè ou le Snanguya, qu'il faudrait exhumer et remettre à l'ordre du jour. Afin qu'entre nous, entre Africains, entre Ivoiriens, nous puissions nous engager, devant le peuple, à bannir toute violence », a-t-elle insisté. Avant d'ajouter : « Un comportement de Paix demande de la volonté. Alors, soyons volontaires ! Il demande de la persévérance. Alors soyons persévérants ! Il demande de la franchise et le respect de l'autre. Alors soyons francs et respectueux ! Bref, ayons le courage de la Paix ! Il y va de notre avenir en tant que peuple et en tant que nation ».

Henriette Dagri Diabaté a également fait remarquer que même si un certain nombre de leaders politiques ont cette volonté d'apaisement, « depuis quelque temps, nous entendons des mots que nous ne devrions plus entendre, nous observons des comportements que nous ne devrions plus avoir dans ce pays, tant ils représentent ce que les Ivoiriens redoutent et souhaiteraient voir définitivement bannis ». Et d'affirmer : « Nous devons entendre l'appel du Président Alassane Ouattara qui dit : il faut que les politiques arrêtent d'attiser la haine. Ils doivent tenir un langage d'apaisement et d'union à nos concitoyens ».

Henriette Dagri Diabaté a salué le Président de la République, pour le comportement de paix dont il fait preuve.

Peu avant la Grande Chancelière, le Professeur Yacouba Konaté, Secrétaire général de la Grande Chancellerie, a indiqué que les récipiendaires ont mérité de la Nation qui est heureuse de les honorer. « Ce qui détruit le monde, c'est l'indifférence... », a-t-il martelé.

Pour leur part, les récipiendaires, par la voix de Tiédé Traoré, directeur du Budget de l'Etat, ont exprimé leur reconnaissance à l'Etat, au Président de la République et à la Grande Chancelière pour cette distinction. Avant de prendre l'engagement de mettre tout en oeuvre pour mériter cet honneur.


source : FRATMAT.INFO    |    auteur : CASIMIR DJEZOU

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité