Gueguerre au PDCI : La cinglante réplique de Guikahué à Ahoua N'Doli

  • publié il y a : 9 jours
  • vues : 151  
  • tags : gueguerre - cinglante - réplique - guikahué - ahoua - n'doli - actualités
Gueguerre au PDCI : La cinglante réplique de Guikahué à Ahoua N'Doli

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

Le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI-RDA), dira-t-on, est à la croisée des chemins et les positions semblent de plus en plus tranchées quant à l'adhésion du vieux parti aux idéaux développés par le Rassemblement de houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

le Pr Maurice Kakou Guikahué, N°2, a saisi l'occasion de la célébration du 73e anniversaire du Parti démocratique de Côte d'Ivoire, mardi 9 avril 2019,pour apporter une cinglante réplique, à l'inspecteur général d'Etat, Ahoua N'Doli, vice-président du Mouvement PDCI-Renaissance.

« Lorsque vous êtes l'un des locataires d'une maison et que vous décidez de la vendre. Les autres locataires attachés à l'ancien propriétaire et n'ayant aucunement l'envie de s'attacher à un nouveau, peuvent vous demander d'aller habiter dans la maison du nouveau propriétaire », a imagé M. Guikahué.

Dans ces propos, l'ancien ministre de la santé, fervent défenseur de la ligne du parti répondait ainsi à M. N'doli qui avait mal apprécié sa mise à l'écart. « Quand tu n'as pas construit une maison et que tu es un locataire, tu ne peux pas mettre un locataire dehors. Un locataire ne peut pas mettre un autre locataire dehors », avait lancé M. Ahoua N'doli au président Henri Konan Bédié.

Ainsi, l'inspecteur général d'Etat, connu pour son opposition à la rupture d'avec l'ancien allié le RHDP, réagissait à la décision du Conseil des sages du vieux Parti qui, la veille avait décidé de son exclusion temporaire, lui, ainsi que plusieurs cadres du mouvement PDCI-Renaissance, des instances du Parti.« Rhdp, nous le sommes, Pdci nous le demeurons », avait-il rétorqué.

Deux blocs s'affrontent actuellement au sein du Parti fondé par feu le Président Felix Houphouët-Boigny. D'un côté le PDCI-Renaissance, conduite par le vice-Président Daniel Kablan Duncan, farouchement opposé à la rupture des liens d'avec l'ex-allié du Rassemblement des républicains. Et de l'autre le président du Parti, Henri Konan Bédié, qui semble-t-il être résolument tourné vers le retour du vieux Parti, aux affaires d'Etat, 20 ans après l'avoir perdu.


source : Soir Info    |    auteur : Jean Kelly Kouassi

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité