Charles Blé GOUDE: Après le » Discours de la Haye », vers un tandem de » jeunes », Blé GOUDE-SORO pour sauver la Côte d'Ivoire ?Comment Blé GOUDE a désarmé » ses ennemis »

  • publié il y a : 21 jours
  • vues : 330  
  • tags : charles - goude: - après - discours - tandem - jeunes - goude-soro
Charles Blé GOUDE: Après le » Discours de la Haye », vers un tandem de » jeunes », Blé GOUDE-SORO pour sauver la Côte d'Ivoire ?Comment Blé GOUDE a désarmé » ses ennemis »

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

Pour sa première sortie depuis sa mise en liberté provisoire, il était particulièrement attendu. Ce Mercredi 27 Mars 2019, l'ex Leader de la Galaxie patriotique, aura réussi le tour de passe, de faire » mentir », tous ceux qui lui prédisaient une posture de revanchard, après 5 ans, purgées dans les geôles de la Cour Pénale Internationale.
Que pense-t-il de ces » ennemis » d'hier qui espèrent peut-être un » match retour »? » Nous sommes obligés de réinventer notre avenir ensemble », constate Blé GOUDE, qui, comme pour désarmer ses » ennemis », rajoute, » Que vous m'ayez accablé, que vous n'ayez jamais vacillé dans la confiance placée en moi, je suis heureux de me retrouver en votre compagnie en homme libre ». Ensuite, s'adressant à tous ses compatriotes » sans exclusive », il avoue : » Ce que me dicte mon coeur en ce moment, c'est de vous dire toute mon affection, ma singulière affection ». Sans chercher à se victimiser, le principal activiste du régime GBAGBO reconnaît le caractère partagé des souffrances endurées de part et d'autre des populations, et se démarque tout de suite de tous les va-t-en-guerre, déterminé qu'il est à ne pas » encourager toute tentative de vengeance », au risque de faire sombrer son pays, » dans le chaos, dans l'abime ». Pour Charles Blé GOUDE, qui se propose d'ailleurs, de soutenir » toutes les initiatives en faveur de l'édification d'une société qui sache tirer les leçons de son passé douloureux », » nous ne sommes pas obligés de prolonger ce conflit ». Les mots choisis sont poignants, mais combien sont ceux parmi les Ivoiriens qui seraient prêts à croire en un changement de trajectoire verbal si drastique ? À ceux là, Blé GOUDE rétorque : » Mon engagement pour la Paix et la réconciliation n'obéit à aucune démarche intéressée ni à aucune tactique politicienne. »
Visiblement meurtri par le langage de haine qui continue de hanter les Ivoiriens , et ce à la veille des élections présidentielles de 2020, le successeur de Guillaume SORO à la tête de la FESCI, s'insurge : » Est-ce une fatalité ? ». Prenant exemple sur le Ghana voisin, Blé GOUDE n'entrevoit qu'une seule porte de sortie pour son pays, » le pardon », qui selon lui » est une étape inévitable » pour la reconstruction » d'une Côte d'Ivoire moderne ».
Ce discours, qur l'histoire pourrait retenir comme » le discours de la Haye », l'on entend depuis quelques années à Abidjan de la part d'un personnage avec qui il a partagé, les moments fastes de sa jeunesse syndicale et que les circonstances de l'histoire l'ont amené à combattre pendant huit longues années. En effet, il ne se passe pas de jour sans que l'ex Président de l'Assemblée nationale, Guillaume SORO ne lance un appel à l'apaisement. Dans son adresse à ses collègues députés le 08 Février dernier, jour de sa démission, premier Chef de gouvernement de l'ère OUATTARA, affirmait: » L'on ne peut risquer de mettre en péril la paix fragile acquise après tant de souffrance de nos concitoyens. ». Ce jour là, du haut du perchoir de l'hémicycle Ivoirien, le député de Ferkessedougou lâchait avec une émotion à peine dissimulée : » Je demeurerai avec vous pour continuer le combat du pardon, de la réconciliation et de la paix ; ce combat à mes yeux vaut plus que le poste de Président de l'Assemblée nationale. ».
Huit ans après la crise postelectorale qui a causé des fractures profondes au sein de la société Ivoirienne, avec son corollaire de plus de 3000 morts, les » jeunes » semblent résolus à montrer la voie à leurs aînés et à faire comprendre à leurs compatriotes, qu'il est possible de faire la politique autrement. Quel avenir Blé GOUDE se réserve-t-il, une fois de retour au bercail? Difficile de se prononcer là dessus pour l'instant. Toujours est-il que avec la posture conciliante de Guillaume SORO, qui lui se prépare pour la conquête du pouvoir d'état en Octobre 2020, les Ivoiriens devraient être amenés à assister à autre chose dans les prochaines années. SORO qui préfère s'assurer de la volonté du peuple de l'accompagner à travers une pétition de soutien à sa candidature pour la présidentielle avant de se décider. C'est déjà un pas non négligeable dans le sens du respect de la volonté populaire. Une telle attitude suppos qu'en cas de succès de son entreprise Présidentielle, l'ex Chef rebelle serait prêt à s'attacher aux valeurs essentielles de la démocratie, exercée au regard des aspirations du peuple, détenteur du pouvoir. Son compagnon de lutte , actuellement logé à la Haye sera sans doute tenté d'en faire de même, en faisant oublier aux Ivoiriens les souvenirs douloureux d'un héritage politique mal géré par une génération, impuissante face à l'abcès du pouvoir. Blé GOUDE- Guillaume SORO, le tandem gagnant pour le retour de la paix en Côte d'Ivoire ? Il reste encore 19 mois avant le scrutin de 2020...

source : Netafrique.net    |    auteur : Raoul MOBIO

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité