Bédié met Ouattara en garde: «On ne confisque pas les moyens de l'Etat»

  • publié il y a : 9 jours
  • vues : 249  
  • tags : bédié - ouattara - pdci - rdr - politique - ivoirien - élections
Bédié met Ouattara en garde: «On ne confisque pas les moyens de l'Etat»
Henri Konan Bédié a repris de sa verve. Recevant en audience, vendredi 30 novembre 2018 en sa résidence de Daoukro, une forte délégation de KOUN-FAO, le Président du PDCI-RDA a clairement affiché son mécontentement contre le régime du Président Alassane Ouattara qu'il a mis en garde contre l'utilisation injuste des moyens de l'État. Ci-dessous de larges extraits de ses propos.
«Je sais le travail intense qui a été le vôtre depuis que le PDCI-RDA oeuvre pour le bonheur des Ivoiriens et surtout ces derniers temps où nous sommes entrés dans une zone de turbulence avec ces dernières élections. Je vous félicite pour le travail intense abattu. Je vous félicite également pour vos convictions fortes. Je note qu'il n'y a pas de conviction sans courage.
Je vous félicite pour le courage que vous avez eu face à nos adversaires politiques et tous ceux qui se servent des moyens de l'Etat. Au cours de ces élections, ils ont voulu nous conduire dans une voie sans issue. C'est la raison pour laquelle vous avez vu que pendant cette campagne, ils ont mélangé à dessein notre logo avec leur case.
Mais Dieu merci, tout cela s'est achevé avec de bons résultats pour le PDCI-RDA et nous sommes sortis du RHDP définitivement et nous ne reviendrons plus là-dessus. Nous établirons une nouvelle plateforme avec tous ceux qui partagent la vision d'une Côte d'Ivoire éprise de Paix, désireuse de se réconcilier, dans l'optique d'une Côte d'Ivoire au travail. Nous allons faire cela quel que soit les aboiements. Je voudrais remercier tout particulièrement le vice-président, les chefs, notre jeune frère BRINDOUMI SOUMAILA et tous ceux qui ont été présentés ici par PEPOINT. Je leur dis merci pour tout ce qu'ils font pour la vie du PDCI-RDA dans le GONTOUGO et à KOUN-FAO.
Je remercie tout particulièrement le maire et je voudrais le rassurer.
Les responsables du Parti Unifié disent que, si les élus PDCI-RDA n'adhèrent pas à ce parti, en abandonnant le PDCI-RDA, ils n'auront pas les moyens de l'Etat pour travailler. Nous combattrons cela. Parce que, s'agissant des mairies et des régions, ce sont des structures de la république. S'ils ne donnent pas ces moyens aujourd'hui, de toutes les façons, ils les auront demain. C'est un droit imprescriptible. On ne confisque pas les moyens de l'Etat. Celui qui fait cela aura à rendre ces moyens un jour et à rendre gorge. Les chefs, gardiens de nos traditions, sont les plus respectables et respectés dans le GONTOUGO. Je sais que les chefs ont toujours soutenu le PDCI-RDA. Nos amis du FPI, même de toutes les régions de Côte d'Ivoire, vous ont aidés ces derniers moments à faire la campagne. Ils ont fait cela avec leurs propres moyens. Nous offrons demain la plateforme commune et quand nous aurons la victoire, nous la partagerons en partageant les responsabilités. Les secrétaires généraux de sections, les délégués, tous enfants du PDCI-RDA, je vous fais confiance, je vous encourage à persévérer, à tenir haut le flambeau du PDCI-RDA dans le GONTOUGO et le département de KOUN-FAO. »
David Yala
Linfodrome


source : linfodrome    |    auteur : David Yala

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité