Urgent / Bédié renonce à boycotter les élections locales

  • publié il y a : 1 mois
  • vues : 273  
  • tags : urgent - bédié - renonce - boycotter - élections - locales - actualités
Urgent / Bédié renonce à boycotter les élections locales

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

Henri Konan Bédié renonce à boycotter les élections locales. Le PDCI participera bel et bien aux élections municipales et régionales du 13 octobre 2018. Ainsi en a décidé le conclave de Daoukro, symboliquement organisé, ce mardi 18 septembre 2018, lendemain du quatrième anniversaire de l'Appel de Daoukro.


Selon nos informations, les membres du secrétariat exécutif au grand complet (quelques absents toutefois, comme celle de Désiré N'Zi Assamoi) n'ont pas jugé utile de boycotter les élections, après de vifs débats arbitrés par Henri Konan Bédié, en présence de Maurice Kakou Guikahué.



Ces derniers jours, plusieurs rumeurs avaient laissé croire que le PDCI annoncerait son retrait du processus électoral. Même si le vieux parti est toujours favorable à une réforme de la Commission électorale indépendante (CEI) dont le président Youssouf Bakayoko, issu de ses rangs, mais aujourd'hui proche du Rassemblement des républicains (RDR) a usé de subterfuges, pour le débouter de sa requête en interdiction d'usage de son logo, le PDCI participera aux élections locales prochaines.

Un communiqué lu en présence de la presse, devrait être diffusé dans les heures qui suivent. Un bureau politique est prévu dans les prochaines semaines, pour entériner la décision de rupture de l'alliance avec le RHDP.

Stratégie douteuse

Peu avant cette réunion, l'analyste politique André Silver Konan, réputé indépendant, avait posé des questions rhétoriques qui posent le problème même du fonctionnement du PDCI. « Ma question à Bédié est simple : qu'est-ce qui a changé dans cette CEI, entre le moment où vous participiez aux élections, sans conditions, avec le RDR et que vous vous partagiez les postes entre copains ; le moment où vos cadres investissaient le terrain, en vue de ces élections, le moment où vous-même de votre propre main, avez signé les lettres d'investiture de vos candidats à ces élections ; et aujourd'hui où vous faites planer la menace d'un boycott ? Bon sang, quelle est votre logique politique ? Bref. Si vous n'arrivez pas à répondre avec clarté à ces questions et vous n'y arriverez pas, je vous le dis fermement : renoncez au boycott, il va vous desservir. Qui vivra verra ! »


source : ivoiresoir.net    |    auteur : Elvire Ahonon

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité