Parti unifié RHDP/ Affaire « L'heure de se peser est arrivée» : Le ministre Amedé Kouakou « tape poteau » à Divo

  • publié il y a : 24 jours
  • vues : 7876  
  • tags : parti - unifié - rhdp/ - affaire - l'heure - peser - arrivée»
Parti unifié RHDP/ Affaire « L'heure de se peser est arrivée» : Le ministre Amedé Kouakou « tape poteau » à Divo

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

Le ministre Amedé Kouakou a « tapé poteau » à Divo
Le meeting tant attendu du mouvement « Sur les traces d'Houphouët-Boigny » a finalement eu lieu ce samedi 21 juillet 2018 à Divo, tel qu'annoncé auparavant par le Ministre de l'Equipement et de l'Entretien Routier, Amedé Koffi Kouakou, délégué PDCI de Divo et maire de la ville.


Le stade municipal de Divo a accueilli ce samedi son premier meeting du mouvement « Sur les traces d'Houphouët-Boigny ». Malgré les promesses de mobilisation avancées par le ministre Amedé Koffi Kouakou, Vice-président de ce mouvement issu du PDCI-RDA, l'affluence n'a pas été de mise, tel que constaté sur place par des témoins. Sur la dizaine de bâches affrétées pour l'occasion, seulement la moitié a fait le plein. L'autre partie des bâches, est restée vide tout le temps de la cérémonie

La plupart des secrétaires de sections et militants du PDCI acquis à la cause du Président Henri Konan Bédié n'ont pas daigné effectuer le déplacement. Se pliant au mot d'ordre lancé par leurs différents responsables, ceux-ci ont brillé par leur absence. Du coup, les organisateurs ont du faire appel à des militants du RDR afin de combler les espaces vides. Dans un communiqué adressé à la presse, Étienne Brou Kouassi, secrétaire général de la mutuelle des 40 secrétaires généraux de section de la délégation départementale de Divo, avait prévenu que les militants du PDCI n'étaient "ni de près ni de loin concernés au lancement du premier meeting du parti unifié organisé par notre délégué départemental Amedé Koffi Kouakou''.

« Par conséquent, nous secrétaires généraux de section et nos militants brilleront par notre absence à cette forfaiture », avait-il noté. La faible affluence à ce meeting du mouvement « Sur les traces d'Houphouët-Boigny » sonne comme un désaveu au ministre Amedé Koffi Kouakou qui déclarait récemment dans un entretien téléphonique avec un leader de jeunesse pro-Henri Konan Bédié que l'heure de voir le poids politique de chacun, était arrivée.

« Ceux qui ont pris la parole au bureau politique, ceux qui étaient pour le parti unifié étaient plus nombreux que ceux qui étaient contre. Comme le président Bédié a dit qu'il y a des pro et des anti, nous allons nous peser pour voir qui est plus lourd. Aller huer un vice-président de la république, aller huer des ministres, on est où là ? Nous allons nous peser, ceux qui sont pro viendront chez nous et ceux qui sont anti iront chez vous. Nous sommes convaincus de notre majorité. Comme vous voulez vous associer au FPI, je vous attends à l'ouest là-bas », avait lancé le Ministre de l'Equipement et de l'Entretien Routier.

Apparemment, l'ouest semble faire mentir le maire-ministre délégué PDCI et désormais vice-président du mouvement « Sur les traces d'Houphouët-Boigny ». Le prochain rendez-vous de « Sur les traces d'Houphouët-Boigny » est prévu pour le samedi 28 juillet 2018 à Bondoukou et les 3 et 4 août à Gagnoa et à Ouragahio "où nous sommes impatiemment attendus'', selon le président Adjoumani Kobenan Kouassi.


source : Linfodrome    |    auteur : David YALA

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité