Côte d'Ivoire: Les «Gbagbo ou rien» et des partis politique créent une plate-forme politique pour reconquérir le pouvoir

  • publié il y a : 5 mois
  • vues : 621  
  • tags : d'ivoire: - «gbagbo - rien» - partis - politique - créent - plate-forme
Côte d'Ivoire: Les «Gbagbo ou rien» et des partis politique créent une plate-forme politique pour reconquérir le pouvoir
Un nouvel instrument de lutte solidaire ayant pour référent politique le Président Laurent Gbagbo créé de toute pièce par les «irréductibles » du FPI ou « Gbagbo ou rien Search Gbagbo ou rien » a vu le jour.

La Plateforme politique dénommée, Ensemble pour la Démocratie et le Souveraineté (E.D.S) a fait sa sortie officielle aujourd'hui à Abidjan comme constaté par Koaci,com en présence de plusieurs responsables de partis politiques de l'opposition, notamment, l'URD et le PIT.

Regroupement de partis politiques et associatifs, de personnalités politiques et de la société civile, de patriotes, de souverainistes et de panafricanistes de Côte d'Ivoire, cette Plate-forme est de notre avis une photocopie conforme de la Coalition nationale pour le changement (CNC) et du Front du refus, les derniers nés des mouvements de l'opposition.

L'objectif général de la Plateforme comme indiqué dans la Charte qui la régie est «de reconquérir le pouvoir d'Etat en vue de libérer la Côte d'Ivoire de la dictature, de restaurer la démocratie, de promouvoir la paix, la sécurité et la prospérité pour les citoyens.

Les objectifs spécifiques se résument à la réalisation effectivement de la vraie réconciliation nationale qui impose, comme mentionné dans la Charte, «la libération du président Laurent Gbagbo, du ministre Charles Blé Goudé, Simone Ehivet Gbagbo, la libération de tous les autres prisonniers politiques, civils et militaires, le retour sécurisé et apaisé des réfugiés et exilés, la réparation des préjudices de guerre etc.

Le Président de cette Plate-forme de l'opposition a été choisi de façon consensuelle et se nomme Georges Armand Ouégnin membre fondateur du RPP et admirateur de Laurent Gbagbo.

Cet ancien transfuge du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), a dans son allocution de prise de fonction affirmé que le régime actuel a instauré un pouvoir autoritaire qu'il a au passage dénoncé.

«Les tenants au pouvoir érigent le non droit en norme. La Côte d'Ivoire va mal. Les ivoiriens souffrent et souffrent et s'interrogent sur leur avenir, puisqu'il n'y aucune perspective en vue, » a déclaré le Professeur.

Mesurant l'immense responsabilité qui est la tienne, le Président pense qu'avec l'aide de Dieu il réussira la mission qui lui a été confiée.

C'est pourquoi, il a appelé ses compatriotes au rassemblement et à l'union sacrée autour de la Côte d'Ivoire.

Le Professeur Ouégnin donnant les raisons de la création de cette Plate-forme politique a indiqué que EDS épouse les valeurs de liberté, de justice, de dialogue et de Paix, philosophie de Laurent Gbagbo.

Convaincu que son mentor est rentré dans l'histoire vraie, ni le temps et les hommes ne pourront l'effacer.

Il a annoncé que l'EDS organisera des manifestations ciblées et pacifiques à travers le pays pour exiger la libération de l'ex-Chef de l'Etat.

Georges Armand Ouégnin prévient la classe politique ivoirienne qu'elle doit désormais compter avec EDS sur l'échiquier national.

Le Président tend enfin la main au pouvoir précisant que la Plate-forme est ouverte et disposée à un dialogue sincère pour relever les défis de la réconciliation vraie.

Nouvel outil de combat pour la libération du Président Laurent Gbagbo et la reconquête du pouvoir d'Etat en 2020, l'EDS compte tout mettre en oeuvre pour obtenir des pouvoirs publics le retrait de la République de Côte d'Ivoire du Statut de Rome.

Selon le Président du Comité Opérationnel, le Professeur Bruno Gnaoulé Oupoh, la Plate-forme comprend pour l'heure, 9 associations et mouvements de la société civile, 3 personnalités politiques et 4 partis politiques.

Il a soutenu que sa création est à l'initiative d'Abou Drahamane Sangaré.

Seize parties ont signé la Charte de la Plate-forme et ont pris l'engagement de respecter ses résolutions.


Wassimagnon, Abidjan
source : Koaci    |    auteur : Wassimagnon, Abidjan

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité