Crise des mutins : les Ivoiriens fâchés avec la Rti

  • publié il y a : 4 mois
  • vues : 1828  
  • tags : crise - mutins - ivoiriens - fâchés - actualités - national - presse nationale
Crise des mutins : les Ivoiriens fâchés avec la Rti
La couverture des évènements qui ont secoué la Côte d'Ivoire par la Rti n'a plus aux Ivoiriens. Nous vous proposons la réaction d'un professionnel des médias, François M'Bra travaillant dans une radio privée de Bouaké. « Au moment où le ministre en Charge de la Défense Alain Donwahi avec les membres de sa délégation, le préfet de Région AKA Konin, Le Maire de Bouake Youssouf Djibo Nicolas et autres autorités ,des journalistes de la RTI et de la presse privée étaient tenus en otage, notre télévision nationale(RTI) continuait de nous dire que les négociations se déroulent . bien.
Au moment où nous autres, essayons de connaitre l'ambiance au domicile du sous-préfet où a lieu la prise d'otages, la RTI continuait de dire aux populations que tout est sous contrôle. Pendant 2 heures d'horloge voire plus, les autorités et les journalistes dans la salle ont transpiré mais jamais la RTI n'a osé informer l'opinion nationale et internationale. Sans RFI, BBC, FRANCE 24 et d'autres médias internationaux et la presse en ligne, je me demande bien si les populations allaient un jour avoir l'information au moment opportun . RTI, revoyez votre copie. Sinon, quand des télévisions privées vont voir le jour, vous serrez à la traîne.
Coupez vos rediffusions et feuilletons et multipliez vos flashs quand il y'a des informations des grandes envergures et de portée nationale. Je ne suis pas en train de vous apprendre votre travail . C %u2018est un constat qui vaut son pesant d'or. Félicitations aux ministre et aux autorités de bouaké pour leur sens de négociation. Remerciements au militaire pour leur sens élevé de compréhension. Merci et félicitations aux confrères et consoeurs qui se battent au quotidien pour donner la vraie information dans le respect de l'éthique et la déontologie.
Vous avez transpiré des heures et des heures dans une cuisine parce que vous aimez votre pays. Je suis de coeur avec vous. Je demande à la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI) de respecter les Ivoiriens. La Télévision ce n'est pas, juste le plaisir de se voir et de s'entendre. Mais c'est aussi donner de vraies informations aux populations et en temps réel. Nous ne voulons plus d'informations erronées.
Excusez moi, si je vous ai offensé .Je crois dire seulement ce que j'ai constaté . Vive la presse libre pour une Côte d'Ivoire prospère.
François M'BRA II

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité