Intelligence Artificielle : Futur Afric et Ras-Médias forment les journalistes Ivoiriens

  • publié il y a : 3 mois
  • vues : 775  
  • tags : intelligence - artificielle - futur - afric - ras-médias - forment - journalistes
Intelligence Artificielle : Futur Afric et Ras-Médias forment les journalistes Ivoiriens
L'on estime à environ une vingtaine, les organes de presse qui ont pris part ce Lundi 24 Février à la formation initiée par le Réseau Africain de Spécialisation des Hommes de Médias, RAS-Médias, organisée en partenariat avec la structure de spécialisation en Intelligence artificielle, Futur Afric. "Presse Africaine et intelligence artificielle'', c'est autour de ce thème que le Président-Fondateur du groupe FuturAfric, Isaac BAYOH a échangé, pendant plus de 4 heures avec les journalistes et bloggers, désireux d'approfondir leurs connaissances dans ce nouveau domaine technologique.
Selon le conférencier, l'Intelligence Artificielle s'appuie sur trois processus fondamentaux, à savoir, "Les données, le Machine Learning (Algorithmes) et le processus de décision''. La prise en compte de ces trois éléments permet à l'utilisateur d'exploiter l'Intelligence Artificielle comme "une machine qui a la capacité de réagir ou de réfléchir comme un être humain''. Face à ses interlocuteurs de la presse, Isaac BAYOH a expliqué l'intérêt de l'intégration de l'Intelligence Artificielle dans la pratique journalistique. Au vu des missions régaliennes de la presse, qui sont d'informer, de former et d'éduquer, le PDG du groupe Futur Afric a suggéré qu''En matière de presse, c'est la sélection du contenu, la personnalisation de la présentation et la vérification de l'information''. Le but de cette formation avec les journalistes qui s'inscrit dans une longue série de rencontres qui devront s'étendre sur les prochains mois, est d'aboutir à la création d'un "Conseil Ivoirien de l'Intelligence Artificielle''.
En impliquant les hommes de médias dans la promotion de cette innovation technologique, FuturAfric et Ras-Médias, a révélé Isaac BAYOH, espèrent susciter le débat au sein des entreprises de presse de sorte à permettre aux médias locaux de s'adapter à temps, aux mutations technologiques qui bouleversent le traitement et la diffusion de l'information dans le monde.
Pour, Jules CORCHET, DG de RAS-Médias, "l'objectif (NDLR : de RAS-Médias) est d'aider les journalistes Africains à se spécialiser''. Visiblement outillés après cette demi-journée de travail, les participants, issus des différentes sphères de la presse Ivoirienne, ont dans leur ensemble, salué l'initiative et souhaité sa reconduction prochaine, sous des thématiques plus spécifiques, susceptibles de mieux outiller les médias pour répondre aux défis actuels de l'information par les NTICs.
auteur : Raoul MOBIO

A voir egalement

Publicité
Publicité