Après sa démission de la direction du Crédit Suisse, voici pourquoi Tidjane THIAM refuse d' entrer en politique

  • publié il y a : 12 jours
  • vues : 2426  
  • tags : après - démission - direction - crédit - suisse -  - voici
Après sa démission de la direction du Crédit Suisse, voici pourquoi Tidjane THIAM refuse d' entrer en politique

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

L'annonce, ce Jeudi 07 Février 2020, par Tidjane THIAM de son poste de Directeur général du Crédit Suisse a sonné comme un véritable coup de tonnerre dans les milieux financiers de Côte d'Ivoire et du monde entier. Nommé à la tête de cette prestigieuse institution financière en Juillet 2015, cet économiste Franco-Ivoirien parmi les plus respectés de sa génération, aura, selon le témoignage du Président du Conseil d'administration du Groupe, Urs ROHNER, permis à la Banque d'effectuer "un virage stratégique, renforcé ses fonds propres et réduit ses coûts et les risques''. Un bilan à tout point de vue positif, qui sera terni ces derniers mois par un rocambolesque scandale d'espionnage, auquel l'ancien Ministre Ivoirien du Plan et du Développement n'a pu résister. Accusé d'avoir passé en filature l'ex-Directeur de la gestion internationale de fortune de la Banque, Iqbal KHAN, avec qui ses relations étaient plutôt tendues, l'Ivoirien a dû présenter sa démission au Conseil d'administration du groupe ce Jeudi 07 Février. Une démission acceptée à l'unanimité, apprend-t-on, les membres de l'instance décisionnaire, étant mis sous pression par les résultats d'une enquête interne ouverte au sein de la banque, qui avait déjà conduit en Octobre dernier, au départ forcé de Pierre-Olivier BOUEE, alors Directeur opérationnel du Crédit Suisse et réputé proche de Tidjane THIAM.
Depuis l'annonce de cette démission, pour le moins surprenante, à Abidjan, on s'interroge plutôt sur l'avenir de ce haut cadre de la finance internationale, autour duquel les supputations n'ont eu de cesse d'enfler sur ses ambitions politiques. Pour rassurer les uns et les autres sur l'orientation qu'il compte désormais donner à la suite des événements, Tidjane THIAM a révélé dans la foulée qu'il envisage poursuivre sa carrière au sein de la Banque basée à Zurich, en Suisse. "Je suis à la fois honoré et impressionné par l'encouragement et le soutien que m'ont manifesté récemment un certain nombre de mes concitoyens Ivoiriens'', mais, "je reste déterminé à ne pas entrer en politique''. Cette mise au point de l'ancien argentier Ivoirien vient clore définitivement le débat sur son éventuelle candidature à la présidentielle d'Octobre 2020. Après une carrière écourtée au service de son pays, de 1994 à 1999, au cours de laquelle il a notamment servi en tant que Directeur du BNETD, Bureau National d'Etudes Techniques et de Développement, et Ministre du Plan et du Développement jusqu'au coup d'état de Décembre 1999, qui a emporté le régime du Président BEDIE, Tidjane THIAM a littéralement pris ses distances d'avec le microcosme politique Ivoirien. Issu d'un mariage mixte entre son Père d'origine Sénégalaise et sa Mère, d'origine Ivoirienne, cet expert de la finance mondiale a sans doute compris la nécessité d'éviter de devenir un objet de stigmatisation du fait de ses origines étrangères. En Côte d'Ivoire, le débat sur la nationalité est devenu un enjeu majeur de la vie politique Ivoirienne de ces deux dernières décennies. Face à la montée du nationalisme, exacerbé par les tensions encore vivaces entre des acteurs politiques omniprésents sur la scène politique depuis la disparition du premier Président Félix-Houphoüet BOIGNY en Décembre 1993. En restant éloigné des joutes partisanes de la politique Ivoirienne, Tidjane THIAM s'assure de la préservation de sa réputation de personnage propre aux yeux de l'opinion publique. Dans l'esprit de THIAM, les choses semblent claires.
Au cas où il venait à se retirer des arcanes de la finance internationale, le neveu de l'ex-Premier Ministre Sénégalais Habib THIAM, pourrait toujours faire valoir ses compétences au niveau national où sa contribution à la mise en route et à la matérialisation des projets de développement devrait être déterminante. Doté d'un carnet d'adresses absolument étoffé, Tidjane THIAM pourrait guetter le retour de la stabilité politique en Côte d'Ivoire pour opérer un retour gagnant sur la scène publique Ivoirienne. Fort d'un parcours notoire qui l'a conduit successivement à occuper les postes de Directeur stratégique de l'assureur privé Aviva et de Président du groupe d'assurance privé Prudential, Tidjane THIAM est à juste titre considéré comme l'un des économistes Africains les plus illustres sur le plan mondial.


auteur : Raoul MOBIO

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité