Postes de péages de Moape et Thomasset : Des transporteurs expriment déjà leur colère

  • publié il y a : 1 mois
  • vues : 1060  
  • tags : postes - péages - moape - thomasset - transporteurs - expriment - colère
Postes de péages de Moape et Thomasset : Des transporteurs expriment déjà leur colère
Des transporteurs de l'axe Abidjan-Agboville en grève à cause du péage de Thomasset

Moins de 24 heures après la mise en service des postes à péage de Moape et de Thomasset sur la route de l'est de la Côte d'Ivoire, les remous ont commencé à bruire parmi les transporteurs de la région de l'Agneby-Tiassa. Alors que le Préfet de cette région située à une centaine de Kms d'Abidjan, EKPONON Assoumou André avait signifié lors de la cérémonie d'inauguration de ces infrastructures, ce Dimanche 15 Décembre, que la fixation des tarifs d'exploitation avait été décidé de commun accord, entre toutes les parties prenantes, à l'issue d'un atelier en Juillet dernier à Abengourou.

Image may contain: text
Mais, la décision du Gouvernement de fixer le coût du passage à 500 FCFA pour les petits véhicules, 1500 FCFA pour les mini-cars et 3500 FCFA pour les poids lourds, semble déjà impopulaire au vu de la réaction de certains transporteurs qui auraient décidé de se mettre en grève à partir de ce Lundi 16 Décembre. Ce début de grogne trahit les désaccords parmi les transporteurs eux-mêmes, alors que le Directeur général du Haut patronat des transporteurs, DIABY Ibrahima assurait lors de la cérémonie d'inauguration de la volonté de toutes les organisations de transporteurs, impliquées dans l'exploitation de cette route, de se conformer aux mesures prises par l'État.
No photo description available.
Comment expliquer ce revirement spectaculaire au lendemain d'une inauguration en grandes pompes ? Visiblement, l'adhésion annoncée par Diaby Ibrahima ne concernait pas tous les transporteurs de la région. Ont-ils réellement compris l'intérêt du péage ? Les coûts du transport en seront-ils affectés au point d'influer négativement sur l'activité des transporteurs locaux ? Pour l'heure, ces questions restent en suspend, en attendant que des détails supplémentaires soient communiqués sur cette affaire.

Raoul MOBIO

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité