Sommet Russie-Afrique: le salut de notre Continent ne viendra pas de Vladimir Poutine

  • publié il y a : 22 jours
  • vues : 540  
  • tags : sommet - russie-afrique: - salut - notre - continent - viendra - vladimir
Sommet Russie-Afrique: le salut de notre Continent ne viendra pas de Vladimir Poutine
Après la France, l'Allemagne, la Chine, le Japon, l'Inde...c'est désormais chose faite, la Russie de Vladimir Poutine a son sommet avec l'Afrique. Il s'est déroulé du 22 au 24 octobre à Sotchi avec la présence de la quasi-totalité des Chefs d'Etats du continent noir.

D'abord, les Russes reviennent en Afrique pour leur propre intérêt géostratégique. Aussi il n'y pas lieu, de la part des africains, de se réjouir trop vite. Ce ne seront pas les Russes qui sortiront notre continent de la misère : le salut du continent noir viendra des Africains eux-mêmes.

Notre Afrique est riche en ressources naturelles et en matières premières: la Russie, à l'instar des autres pays occidentaux, vient donc prendre sa part du gâteau africain. Nous soutenons néanmoins l'arrivée des Russes, car il est important que nos Etats diversifient leur alliance et sortent de la relation exclusive et néfaste avec les anciennes puissances coloniales telles que la France et la Grande-Bretagne. Comme le dit le proverbe, il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier.

Ensuite, Vladimir Poutine a un vrai rôle à jouer en Afrique, qui est, par exemple, de nous aider à nous débarrasser du franc CFA, la monnaie coloniale.

Toutefois, nous restons vigilants : si les Russes viennent nous aider à ringardiser et à rompre nos relations d'asservissement avec les anciennes puissances coloniales, alors c'est oui. Si, en revanche, ils sont en Afrique pour nous vendre des armes efficaces contre nos ressources ou pour soutenir des régimes autocratiques et antidémocratiques comme ce fut le cas au Soudan et aujourd'hui en Guinée Conakry, alors c'est non.

En effet, en janvier dernier, l'ambassadeur de la Russie en Guinée Alexandre Bregadzé avait suggéré une modification de la Constitution afin d'ouvrir la voie à un troisième mandat pour le président Alpha Condé. Soyons intransigeants: la Russie a plus besoin de l'Afrique, que l'Afrique n'a besoin de la Russie.
auteur : Makhoudia DIOUF

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité