Coupé décalé-Dj Debordo tue Dj Arafat une seconde fois-Les paroles crues de l'artiste lors d'un direct Facebook qui puent toute la haine qu'il avait : « Il s'est noyé dans son propre film-Sa mort n'est qu'un suicide »

  • publié il y a : 8 jours
  • vues : 892  
  • tags : coupé - décalé-dj - debordo - arafat - seconde - fois-les - paroles
Coupé décalé-Dj Debordo tue Dj Arafat une seconde fois-Les paroles crues de l'artiste lors d'un direct Facebook qui puent toute la haine qu'il avait : « Il s'est noyé dans son propre film-Sa mort n'est qu'un suicide »
Très attendu au lendemain de la disparition tragique de son alter ego, Arafat DJ, dans un accident de moto, Debordo Leekunfa est finalement sorti de sa réserve ce Mercredi 09 Octobre, soit deux mois après les faits.

Passé le temps des émotions, où la vivacité de la douleur imposait aux ennemis d'hier de taire leurs divisions, pour rendre hommage au Daïshikan, quitte à feindre la fausse adversité, l'American Soldier'' du coupé-décalé et ex-acolyte de HOUON Ange Didier, ne s'est pas encombré de fioritures pour tirer à boulets rouges sur le Beerus Sama, et sur sa "Chine populaire'' pour affubler le "Yorôbô'' des pires péchés de la terre. Adultérin, impoli, mal éduqué, maudit, etc...ce qui ressort des propos du co-auteur du "Kpangor'' est tout simplement scandaleux, alors que jusque là, beaucoup refusaient d'admettre la férocité de l'inimitié qui caractérisait les rapports entre les deux amis d'hier.
Visiblement excédé par "l'habit vert'' qu'on tente de faire porter à l'illustre disparu, à qui l'on attribue les qualités les plus louables depuis ce fameux 12 Août, ainsi que par les attaques dont sont l'objet certaines icônes de la musique coupé-décalé, comme Ariel Sheney, Debordo Leekunfa a déversé sur la place publique ses rancoeurs contre le "Deux fois Koraman'', dont il justifie la mort par "la malédiction''. " Arafat est responsable de sa propre mort'', peut-on lire.

"IL a mis enfant des gens nu, sur les réseaux sociaux, il a couché avec femme des autres...c'est cette malédition qui l'a tué'', déduit celui qui en voulait apparemment énormément à l'artiste le plus influent de la francophonie. Toujours selon Debordo, Arafat "avait un sale comportement''. Et de s'en prendre de la façon la plus virulente aux pourfendeurs d'Ariel Sheney. Si "Ariel Sheney est judas, mais qui est Jésus ?'', ironise, Debordo qui raille au passage l'émotion suscitée par le vécu du "Yorôbô''.
A en croire, Debordo, Arafat DJ "ne manquait pas d'amour'', contrairement à lui qui n'aurait pas connu ses parents. Il dit par ailleurs avoir "toujours soutenu Arafat dans tout'', une marque d'affection, qu'il affirme ne jamais avoir reçu en retour. Les invectives de Debordo ne se sont pas arrêtées à son ex-compagnon de carrière, puisqu'il s'en est aussi pris à ses fans, "la Chine Populaire'', qu'il décrit comme des "maudits'', "les vrais sorciers d'Arafat''. Pour Debordo, la mobilisation impressionnante du 30 Août, au stade Félix Houphoüet-Boigny n'était qu'un prétexte pour les fans d'Arafat de s'assurer qu'il était "vraiment mort''.
Quelques bouts de phrases et de mots employés par Dj Debordo lors de son réquisitoire, un véritable brûlot à la mémoire d'un artiste qu'il continue d'appeler « mon frère ». Un direct Facebook qui pue toute la haine et la jalousie que Dj Debordo avaient de son vivant pour Dj Arafat. Son exutoire mal contrôlé fera date et restera à jamais gravé dans les mémoires. « Les chinois, vous avez trahi »poulet » ( c'est en ces termes que Dj Debordo désignera Dj Arafat à la fin de son direct). Sans commentaire. « La mort de Dj Arafat n'en est pas une , mais plutôt un suicide », une conclusion des plus cyniques.

Seul pour l'instant parmi les "ennemis'' déclarés d'Arafat à avoir dévoilé au grand jour, ses griefs contre le fils de HOUON Pierre et de Tina Glamour, cette sortie de Debordo pourrait être en réalité, l'arbre qui cache la forêt, des nombreux adversaires du Daishikan, qui pensent aujourd'hui, comme Debordo, que "maintenant, c'est l'unité dans le coupé-décalé''.

auteur : Raoul MOBIO

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité