Dossier Paquinou 2017 : Voici le Top 5 des artistes baoulé qui seront les plus sollicités

  • publié il y a : 4 mois
  • vues : 3086  
  • tags : dossier - paquinou - voici - artistes - baoulé - seront - sollicités
Dossier Paquinou 2017 : Voici le Top 5 des artistes baoulé qui seront les plus sollicités

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

Grand moment de retrouvailles, de partage, de communion et de constructions de projets de développement pour les populations du grand centre et principalement le peuple baoulé, la fête de Pâques ou Paquinou est aussi un moment festif. Soutenu par des artistes reconnus ou en herbe, Paquinou en pays baoulé ne peut se faire sans de grands noms de la musique traditionnelle baoulé avec dans le Top 5, N'Guess Bon Sens, Sidonie La Tigresse, Amani Djoni, Kédjébo Loukou et le duo féminin Maguy et Cécile.

Histoire d'une musique

Au départ victime de railleries à cause de l'accoutrement ou la tenue de scène de ses porteurs (artistes) ou encore des instruments traditionnels (guitare à trois cordes), la musique traditionnelle baoulé va connaître une ascension fulgurante. Avec des artistes comme Pôdô Kouakou, Tonton Etienno, Allah Thérèse, Kouadio Morisson, Tantie Oussou, Mossia, Antoinette Konan..., cette musique va être beaucoup plus vulgarisée sur le plan national avec la venue de la génération N'Guess Bon Sens.

Cette nouvelle génération portée par N'Guess Bon Sens, Kôlouba Norbert et bien d'autres va porter haut la mission des devanciers. À savoir valoriser le peuple baoulé à travers sa musique. D'ailleurs, ceux-ci le réussiront bien. Avec un look particulier à la limite de la raillerie et des instruments folkloriques puisés du terroir, ces artistes vont donner une nouvelle coloration et orientation à cette musique.

Aidée à l'époque par la télévision nationale, la musique baoulé grâce aux fêtes de Pâques, gagne vite du terrain et prend des propensions nationales. N'Guess Bon réussissait ainsi à donner du répondant à la musique attié et bethé. Depuis, la musique tradi-moderne baoulé s'est imposée.

La prolifération de maquis baoulé à Abidjan et à l'intérieur du pays va encore accroître la notoriété et de cette musique et de ses artistes. Du coup, il est presque quasi impossible de faire un « bon Paquinou » sans avoir en prestation un certain nombre d'artistes.



N'Guess Bon Sens, l'indétrônable

Depuis son album « Goût dans goût » sorti en 1986 jusqu'à maintenant, N'Guess Bon Sens a toujours porté loin la musique tradi-moderne baoulé. Leader charismatique et emblématique de cette musique, N'Guess Bon Sens a souvent été victime de plusieurs accusations dans son milieu. Loin de se laisser abattre par ces accusations, il va se concentrer davantage sur son travail. À chaque sortie d'album, N'Guess qui compte beaucoup de fans dans la gent féminine, surprend. Résultat, tous ses concerts drainent du monde. Accompagné par l'orchestre Toutya, il impose un cachet conséquent aux promoteurs et autres particuliers qui le sollicitent. Normal, l'artiste a changé de style vestimentaire. À toutes les fêtes de Pâques, il est très convoité et occupe le premier rang des artistes baoulé les plus sollicités à Paquinou.



La Tigresse Sidonie, elle ne se laisse pas faire...

S'il y a un artiste qui talonne fort N'Guess Bon Sens au niveau de la musique tradi-moderne baoulé, c'est bien Sidonie La Tigresse. Depuis son album « Jalousie » jusqu'à « Méli », toutes les oeuvres de La Tigresse ont connu du succès. Son âge avancé et son statut de femme sont loin d'être un handicap pour elle. Bien au contraire, Sidonie La Tigresse, dont le récent concert au Palais de la Culture de Treichville a été un franc succès, continue de faire l'unanimité dans sa corporation. Très sollicitée, Sidonie sera l'une des plus grandes attractions de ces fêtes de Pâques en pays baoulé. Chaque village va vouloir avoir la chanteuse originaire de Yamoussoukro au centre de la Côte d'Ivoire à sa fête.



Amani Djoni, Kédjébo Loukou et le duo Maguy et Cécile dans le Top 5

Chacun avec un genre particulier, Amani Djoni, Kédjébo Loukou et le duo Maguy et Cécile peuvent se vanter d'avoir l'estime du peuple baoulé. Amani Djoni avec une musique beaucoup plus portée sur les proverbes, Kédjébo Loukou beaucoup axé sur le Goly et la percussion et le duo Maguy et Cécile sur la louange de Dieu seront eux aussi très demandés à l'occasion de Paquinou 2017. Ces artistes auront même à se rendre à des heures très rapprochées dans plusieurs villages pour répondre aux sollicitations des mutuelles de développement et autres villages du canton baoulé.
source : Linfodrome    |    auteur : Philip KLA

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité