Succession de Bédié : les causes du rejet de la candidature de Guikahué

  • publiè le : 2023-12-06 11:23:51
  • tags : succession - bédié - causes - rejet - candidature - guikahué - actualités
Succession de Bédié : les causes du rejet de la candidature de Guikahué
La direction de campagne de Maurice Kakou Guikahué, vice-président et secrétaire exécutif en chef du Pdci (opposition), s'insurge contre la décision du Comité électoral qu'elle juge d' « arbitraire et infondée ».

Dans un rapport, le Comité électoral note que le candidat Maurice Kakou Guikahué remplit les conditions conformément aux critères des statuts du Pdci. Cependant, la procédure de contrôle judiciaire, dont il fait l'objet peut être préjudiciable au parti.

De ce fait, le Comité électoral estime qu'il ne peut prendre le « risque » de lui permettre d'être candidat à la présidence du Pdci. Une posture que la direction de campagne de Maurice Guikahué qualifie de « sanction ».

Maurice Kakou Guikahué, vice-président et secrétaire exécutif en chef du Pdci, a fait l'objet d'une arrestation en la résidence de feu Henri Konan Bédié suite aux événements de la crise post-électorale liée à la présidentielle d'octobre 2020.

Dans une déclaration, Marius Koffi Konan, le porte-parole de M. Guikahué, soutient que le contrôle judiciaire allégué comme motif exclusif du rejet de sa candidature « n'est pas une décision de condamnation qui impacte les droits civiques et politiques d'un individu ».

Il affirme que cela « n'est qu'une simple mesure administrative prise par le juge d'instruction, sans incidence sur le casier judiciaire de l'individu ; comme l'atteste le casier judiciaire vierge produit par le candidat Maurice Kakou Guikahué ».

« Le contrôle judiciaire du 18 janvier 2021 n'a point entaché son éligibilité au scrutin du 6 mars 2021 au cours duquel il a été brillamment élu Député à l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire », a ajouté M. Marius Konan.

Nonobstant le contrôle judiciaire, le professeur Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif en chef et vice-président du Pdci, a été élu vice-président de l'Assemblée nationale pour le compte du PDCI-RDA en 2021, a-t-il renchéri.

A la suite du décès de Henri Konan Bédié, le 1er août 2023, le parti a décidé de la tenue du 8ème Congrès extraordinaire électif pour la succession de son leader. Cinq candidats ont déposé leur dossier de candidature dont le banquier international Tidjane Thiam.

Tidjane Thiam a été rejoint par Akossi Bendjo, l'ex-maire du Plateau, le centre des affaires d'Abidjan. Le rejet de la candidature de M. Guikahué intervient à une semaine du 8ème Congrès extraordinaire électif du Pdci, prévu le 16 décembre 2023.

Les prétendants, dans l'attente de la publication de la liste des candidats retenus, ont été invités le vendredi 1er décembre 2023 par le Comité de conciliation et de médiation, élargi au Comité électoral à l'effet de trouver un « consensus » dans un délai de 48 heures.

source : ivoirematin.com

A voir egalement

Publicité
OPP SHEERYNE
Publicité