TIKEN JAH FAKOLY, L'ARTISTE REGGAE IVOIRIEN ANNONCE SES PROJETS

  • publiè le : 2023-12-06 11:28:59
  • tags : tiken - fakoly -  - l'artiste - reggae - ivoirien - annonce
TIKEN JAH FAKOLY, L'ARTISTE REGGAE IVOIRIEN ANNONCE SES PROJETS
L'artiste reggae ivoirien Tiken Jah Fakoly donnera deux concerts en cette fin d'année 2023, en prélude au Festival « Africa Reggae Festival ».

Dans son projet, Tiken Jah va donner deux concerts dans la capitale économique. Ce sera devant un public majoritairement composé de jeunes avec en ligne de mire le partage de son combat pour l'émancipation du continent africain.

Avant ces rendez-vous avec les mélomanes, l'artiste annonce une séance d'échanges avec les associations et leaders de la jeunesse à l'université Félix Houphouët Boigny (initiative dans le cadre du partenariat avec l'ONG N'gboado en soutien aux Awards de la Citoyenneté) et la réalisation de fresques murales. Ce retour se fait après une tournée hors des frontières ivoiriennes.

Le chanteur de 55 ans, il faut le rappeler a mis sur le marché un nouvel album intitulé « Braquage de pouvoir ». Chanté en bambara, en français et en anglais, l'auteur blâme dans cette oeuvre sonore, des présidents à vie qui empêchent le bon déroulement de la politique africaine, et ces chefs religieux tout-puissants qui endorment les populations.


Pour Éric Akpa, un étudiant de 27 ans, l'album de Tiken jah est moins corsé que celui mis sur le marché par l'artiste sous l'administration Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo fin des années 90. L'artiste qui était alors « une bête de scène est émoussé aujourd'hui, certainement par la pression et le poids de l'âge », commente-il.

Jamais honoré par les différents présidents qui ont dirigé la Côte d'Ivoire, Tiken Jah ne regrette rien.

« J'ai une belle carrière aujourd'hui, je n'ai rien à envier car je joue partout et j'ai le respect du public. Je pense que c'est la meilleure décoration ».

Il fait même le parallèle avec le King du reggae, Bob Marley, qui, de son vivant, n'a pas été décoré dans son pays.

« Le reggae est une musique de contre-pouvoir. Le reggae a toujours eu de problème avec ceux qui sont au pouvoir, mais une ligne tracée qu'il faut suivre », a-t-il indiqué.

Après les élections présidentielles émaillées de troubles sociaux en 2020, qui ont fait 85 morts et des centaines de blessés, il a appelé les "trois grands leaders" (feu Henri Konan Bédié, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara) à se retirer de la scène politique ivoirienne.


A en croire Tiken, l'idée de créer un festival reggae en Côte d'Ivoire est de promouvoir le reggae en général et en particulier un reggae propre à l'Afrique.

« Africa Reggae se veut une plateforme de rencontres culturelle et ouverte pérenne, ou les acteurs, mélomanes et sympathisants du reggae à l'échelle africaine et mondiale se retrouvent pour vivre leur passion pour la musique reggae, avec une ouverture sur toutes les formes d'expression », dit-il.

L'auteur du titre à succès "fermez les frontières" entend amener la Côte d'Ivoire à concrétiser et renforcer sa place de 2e capitale mondiale du reggae, mais aussi d'attirer les promoteurs et éditeurs reggae vers le pays afin de détecter des talents en vue de leur donner la possibilité de signer dans des majors.

Tristan Sahi
source : 7info.ci

A voir egalement

Publicité
OPP SHEERYNE
Publicité